2010 Odyssée deux – Arthur C. Clarke

2010 odyssee deux

Présentation
Après des années de « résistance », Clark donne une suite au chef d’oeuvre qu’est 2001 l’Odyssée de l’espace. Le fallait-il ? En tout cas, 2010 aura lui aussi été adapté au cinéma, avec bien moins de succès…

Résumé (source éditeur)
Qu’est-il arrivé au Discovery depuis son contact avec le grand monolithe noir ? Pourquoi l’ordinateur HAL 9000 en a-t-il éliminé l’équipage ? Qu’a découvert Dave Bowman par-delà la porte des étoiles ? Neuf ans plus tard, le vaisseau Alexeï Leonov emporte vers Jupiter un équipage composé de Russes et d’Américains pour donner à la terre les réponses attendues.
Mais leur cohabitation est difficile, d’autant que l’affection du Dr Chandra, créateur de HAL, pour son ordinateur risque de les mettre tous en danger. Et de plus, sans qu’ils le sachent, quelqu’un les surveille : l’enfant des étoiles, l’être qui voyage à travers le temps et l’espace…

L’auteur (source éditeur)
Arthur C. Clarke est né en 1917 en Angleterre, membre de l’Académie astronautique, Arthur C.Clarke vit au Sri Lanka. Unanimement reconnu comme l’un des plus grands auteurs de science-fiction du siècle, son esprit visionnaire s’est exprimé dans plus de cinquante livres traduits en trente langues et récompensés par des prix prestigieux.

Mon avis
Dave Bowman ayant disparu à la fin de 2001 l’Odyssée de l’espace, A.C. Clarke n’a d’autre choix, pour poursuivre sa saga, que de trouver un autre héros. Ce sera chose faite avec Heywood Floyd, un des premiers à avoir contemplé le monolithe de la Lune, qui rempile pour aller voir celui de… Jupiter (eh oui, suite au succès du film, infidèle par rapport au livre sur ce point, Clarke a déplacé l’action de Saturne à sa grande soeur !).

On sourira au passage sur la clairvoyance de l’auteur à avoir prévu une collaboration (forcée) américano-russe, et l’arrivée de la Chine, représentant les « pays émergents » de l’espace. Un des protagonistes, le créateur de HAL, est d’ailleurs d’origine indienne.

Un des sujets majeurs du roman est fort logiquement les préparatifs de la réactivation de l’ordinateur fou par une nouvelle expédition. L’influence du film 2001 par Kubrick, avec la fameuse séquence mettant en scène HAL, a marqué les esprits ! Mais j’ai trouvé que cette partie n’était pas très stressante. Clarke n’a vraiment pas voulu faire un thriller mais plutôt essayé de poursuivre son histoire, affaire difficile quand on a quasiment transformé son héros en dieu^^.
Un challenge en partie réussi lors de la dernière partie du livre. L’expédition vers le monolithe géant, à proximité de Jupiter, le retour (ou presque…) de Bowman, leurs rôles respectifs dans le grand dessein des « jardiniers de l’espace » , tout cela est bien plus intéressant, en fait.

Et le livre se termine en apothéose avec un final… flamboyant 😉

Alors disons-le carrément, 2010 Odyssée deux n’a pas le souffle épique du chef d’oeuvre 2001, loin de là, mais grâce à un héros sympathique et aux talents de conteur de Clarke, il est un bon divertissement.

Publicités

2 réflexions sur “ 2010 Odyssée deux – Arthur C. Clarke ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s