millenium-1 les Hommes qui n'aimaient pas les Femmes

Millenium 1 : les hommes qui n’aimaient pas les femmes – Stieg Larsson

millenium-1 les Hommes qui n'aimaient pas les Femmes

Présentation

On ne peut pas dire que je sois fan de romans policiers, j’ai souvent l’impression de lire et relire la même chose à chaque fois.

J’avais donc, comme tout le monde, entendu parler de la saga Millenium, composée de 3 livres et d’autant de films (en attendant le remake du premier que les américains préparent). Mais sans m’en préoccuper plus.

Et puis je me suis retrouvé un jour de vacances sans lecture, et ce tome était disponible, en version poche qui plus est. C’est le tome 1, l’occasion de me faire un avis…

Résumé (source éditeur)

Ancien rédacteur de Millénium, revue d’investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d’une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu’un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires.

Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée, placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu’il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu’au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier.

Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers, lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l’écorchée vive vont résoudre l’affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu’il faudrait peut-être taire.

A la fin de ce volume, le lecteur se doute qu’il rencontrera à nouveau les personnages et la revue Millénium. Des fils ont été noués, des portes ouvertes.

L’auteur (source éditeur)

Stieg Larsson, né en 1954, journaliste auquel on doit des essais sur l’économie et des reportages deguerre en Afrique, était le rédacteur en chef d’Expo, revue suédoise observatoire des manifestations ordinaires du fascisme.

Il est décédé brutalement, en 2004, d’une crise cardiaque, juste après avoir remis à son éditeur les trois volumineux tomes de la trilogie Millénium.  En janvier 2011, Eva Gabrielsson, la compagne de Stieg Larsson, signe le récit de leur histoire commune sous le titre « Millénium, Stieg et moi ».

Mon avis

« Millénium 1 – Les hommes qui n’aimaient pas les femmes » est un roman policier atypique. D’ailleurs son titre lui-même l’atteste. Sa longueur, aussi, pas loin de 700 pages. Ceci se ressent dans le début du récit, un peu long au démarrage. L’auteur nous présente tranquillement les personnages, avec de nombreux détails, et l’intrigue semble s’orienter vers une affaire économique avant de basculer enfin vers le policier.

Un cadre dépaysant, la Suède sous la neige une grande partie du roman, le froid, et bien sûr les noms locaux qui changent agréablement des romans policiers ancrés aux USA. Là, on imagine sans peine le souffle du blizzard et les congères de neige !

Dépaysants aussi, les personnages. Entre un journaliste qui fréquente une femme mariée avec l’accord du mari de celle-ci, une maigrichonne surdouée et asociale, un vieux baron d’industrie qui méprise sa famille, on a droit à un panel assez inhabituel. Et s’ils sont peu communs, les protagonistes deviennent carrément attachants…

Parfois mollassonne parce que plombée par des descriptions trop longues, l’histoire se révèle surprenante et terrible, et tient le lecteur en haleine jusqu’à son dénouement.
Ce qui rend la fin du roman d’autant plus longue, qu’on se ré-oriente vers le scandale financier du début, écartant la partie policière dès qu’elle est résolue, pour poursuivre pendant encore quelques dizaines de pages. A moins que l’auteur ne veuille par là préparer la transition vers le tome 2…

Malgré les défauts que je lui ai trouvé, Millenium est donc un roman policier que j’ai apprécié bien que je ne sois pas habituellement fan de ce style. Et ceci grâce à des personnages intéressants, que j’ai eu envie de retrouver ensuite.

D’ailleurs le tome 2 est dans ma pile de lecture…

Dommage que l’éditeur n’ait publié en poche que ce premier tome, les 2 suivants sont en grand format, ce qui jure dans ma bibliothèque (je suis râleur, je sais…).

Publicités

4 réflexions sur “ Millenium 1 : les hommes qui n’aimaient pas les femmes – Stieg Larsson ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s