Les Racines de l’Oubli – Christian Léourier

le-cycle-de-lanmeur-tome-2-les-enfants-du-lethe-christian-leourier

Présentation

Premier roman à ouvrir le tome II  de l’Intégrale du Cycle de Lanmeur, baptisée « les Enfants du Léthé », voici donc les Racines de l’Oubli, roman qui porte bien son nom… Et une belle illustration par Eric Scala, à comparer (ou pas) avec sa petite couverture kitchounette d’origine qui n’avait rien à voir avec le récit…

les_racines_de_l_oubli_christian_leourier

Résumé (source éditeur)

Sur la planète-bagne de Borgoet, d’étranges forçats au cerveau lavé de toute mémoire, puis placés sous la férule de cruels gardiens, luttent au péril de leur vie contre l’inexorable avancée de la forêt. Parmi eux, Garth, condamné autrefois comme ses compagnons aux travaux forcés à perpétuité; et pour un crime dont il ignore tout.

Chez les bagnards du Camp 23, asservis par la drogue du léthé et la promesse d’un congé à la maison publique des Collines Pourpres, la révolte couve… Entraînés par Garth et le mystérieux Iwerno, les Frères de la Mémoire ne tarderont pas à reconquérir dans le sang leur liberté perdue mais découvriront alors la véritable raison de leur exil forcé de la planète mère de Lanmeur. Que deviendront les anciens forçats, les pensionnaires de la maison des femmes ? Et quel est finalement le secret des cités de Borgoet ?

L’auteur (d’après Wikipedia)

Né à Paris en 1948, Christian Léourier a fait des études de philosophie et exerce la profession d’analyste. Passionné de S-F, il a publié plusieurs romans parmi lesquels L’astéroïde noirLes montagnes du soleil… C’est l’un des plus prometteurs écrivains français de S-F.

Mon avis

Ce qui frappe, au début de la lecture de ce roman, c’est l’atmosphère oppressante de la jungle dans laquelle les prisonniers doivent progresser, coûte que coûte. Des prisonniers qui sont en fait des bagnards, condamnés à lutter contre une forêt emplie de pièges et parfois contre leurs compagnons d’infortune ! Christian Léourier nous décrit leur triste sort d’un ton parfois cynique et désabusé quant au sort de ceux qui périssent. Et les prisonniers doivent en plus mériter leur dose quotidienne de drogue, le léthé (qui a déjà été évoqué sur une autre planète), et qui les prive fort opportunément des souvenirs douloureux de leur passé.

Lanmeur, la planète-mère, pourtant lointaine avec la visite d’un vaisseau tous les 15 ans, apparaît ici sous un angle bien différent de celui du Rassemblement. Pas d’humanité, encore moins d’humanisme sur cette planète-prison où les hommes finiront par se rebeller. Mais que faire ensuite ? Quelle société recréer ? Des thèmes que Léourier a réussi à traiter avec brio dans ce récit, tout comme l’autorité et la justice, et qui susciteront la réflexion.

Encore une fois, une très belle réussite !

A lire aussi l’avis de : Lune – Jae_LouPhookaMarieJuliet

Publicités

6 réflexions sur “ Les Racines de l’Oubli – Christian Léourier ”

    1. Incontournable, le terme est peut-être un peu fort, mais c’est de la très bonne SF, française qui plus est, dans une belle ré-édition. Donc à ne pas manquer !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s