La Terre Mourante, Intégrale 1 – Jack Vance

Terre_mourante_integrale_1_jack_vance

Présentation

Etant depuis longtemps dans ma PAL, cette Intégrale d’un classique de Jack Vance a pu en sortir notamment grâce au challenge auquel je participe. Une bonne raison de découvrir, enfin, ce récit populaire auprès des amateurs de SFFF.

Résumé (source éditeur)

Le soleil se meure. Point d’explosion spectaculaire, non, juste une lumière déclinante, rougeoyante, qui semble doucement s’éteindre. Heureusement, ce n’est pas pour demain ; des éons et des éons nous séparent encore de l’inéluctable. Des civilisations entières ont le temps de prospérer et de mourir.

Comme, par exemple, celle qui a vu naître Cugel, l’astucieux voleur qui nargue les plus puissants sorciers. Mais la fois où il s’introduit chez lucounu le magicien rieur, pour lui dérober un puissant artefact est peut-être celle de trop : le voilà projeté à l’autre bout du monde, sans autre moyen de transport que ses pieds…

L’auteur (source éditeur)

Né en 1916, Jack Vance infatigable bourlingueur a sillonné toutes les mers du monde et en a rapporté un goût marqué pour l’exotisme qui imprègne chacune des pages de ses livres. Ses univers baroques sont la plus pure expression du fameux sense of wonder, cette faculté qu’ont certains auteurs de nous emporter, dès les premières pages, dans un tout autre monde.

Le présent volume contient Un monde magique qui, quinze ans avant Le Seigneur des Anneaux, jetait les base de la fantasy, et Cugel l’Astucieux, dont le personnage éponyme a inspiré un très grand nombre d’écrivains contemporains.

Mon avis

Ce premier volume de l’Intégrale de la Terre Mourante se présente en fait en deux parties :

  • tout d’abord un recueil de nouvelles, « Un monde magique »
  • puis un roman nous présentant les aventures de Cugel, surnommé (le plus souvent à tort !) l’Astucieux

Les deux étant situés dans un monde de fantasy original, sur une Terre dont le Soleil mourant sert de toile de fond à des aventures débridées, sans pour autant avoir une incidence très forte sur les personnages.

Considéré comme un des pères de la fantasy, Jack Vance était cité par Gary Gygax dans ses sources d’inspirations pour la création de Dungeons and Dragons. Et en effet on retrouve bien l’inspiration des règles du jeu dans les capacités des magiciens, avec un nombre limité de sortilèges mémorisables, dans les nouvelles d' »Un monde magique ». Ce qui m’a rappelé de bons souvenirs de jeu de rôle. Au delà de ça, ces nouvelles sont plutôt amusantes et donnent le ton à la fantasy qu’aimait écrire Jack Vance, très… fantaisiste.  Teintée d’humour, de noms originaux, de magiciens aux surnoms farfelus, de sorts aux effets plus que douteux, on retrouvera ces éléments aussi dans le récit consacré à Cugel.

Vance amplifie alors encore son sens du burlesque, dans un univers baroque qui se plie aux aventures du héros. Complètement farfelu, avec un humour omniprésent confinant parfois à l’absurde, la vraisemblance des aventures n’est pas le souci de l’écrivain qui fait vivre à son héros des histoires rocambolesques. Un héros d’ailleurs à contre emploi, sans scrupules ni remords, qui n’hésite pas à tromper les autres, en abuser, voire les trucider si nécessaire afin d’assouvir ses besoins. On est loin du chevalier sans peur et sans reproches…

Après ce premier tome, mon avis est plutôt mitigé. Si Jack Vance possède un sens inné du récit et enchaîne sans faiblir les péripéties, l’aspect humoristique un peu daté et le manque de vraisemblance de l’ensemble m’ont quand même gêné. Je ne compte donc pas poursuivre avec la suite, dommage, mais plutôt me tourner vers d’autres romans de l’auteur.

Une lecture qui participe au défi Jack Vance de Cornwall :

defi_lecture_jack_vance

ainsi qu’au challenge JLNN de Lune !

challenge novellas nouvelles

Lire aussi les avis de :

Naufragés VolontairesVert Lorhkan Jae_LouNebal – …

Publicités

4 réflexions sur “ La Terre Mourante, Intégrale 1 – Jack Vance ”

  1. Si tu avais aimé plus particulièrement Cugel je t’aurais conseillé de persévérer avec Cugel Saga (encore plus d’aventures rocambolesques), mais vu que ça a pas trop l’air d’être le cas… Sinon Lyonesse est un très bon cycle de mémoire (dans une veine plus fantasy par contre, mais beaucoup d’humour plus on avance dans l’histoire).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s