Bifrost 72

revue bifrost 72 ray bradbury

Je viens de lire le dernier numéro de la revue Bifrost consacré à Ray Bradbury, un des grands anciens des littératures de l’Imaginaire. J’ai bien sûr lu Fahrenheit 451 et l’Homme Illustré, ainsi que les Chroniques Martiennes, mais il y a biiieeenn longtemps. Le dossier consacré à ce grand auteur m’a logiquement donné envie de relire quelques-unes de ses œuvres, et d’en découvrir plusieurs autres.Du sommaire de ce numéro, je retiendrai plus particulièrement :

Trois nouvelles de Ray Bradbury, forcément. Le Cercueil et Un Petit Voyage sont assez anecdotiques et typiques de l’époque de leur écriture, elles se lisent aisément mais ne laisseront pas de souvenirs impérissables. La Grande Roue est nettement plus intéressante. Non dénuée de défauts, elle est gorgée de fantastique, avec une histoire de fête foraine, de petit garçon étrange et de grande roue magique, dans un décor lugubre de mois d’octobre. Un texte qui préfigure La Foire des Ténèbres, qu’il va falloir que je me procure.

Une nouvelle inédite de Christian Léourier, « Le Réveil des Hommes Blancs », sise dans le cycle de Lanmeur que l’auteur recommence à explorer (après les 3 Intégrales que j’ai chroniquées ici, j’ai d’ailleurs cru comprendre que la première d’entre elles ressortira au format poche en 2014). Comme d’habitude avec cet auteur, je suis conquis par ce court texte mais qui installe un planet opera en quelques pages, puissant et délicat à la fois, une leçon de tolérance et humanisme à chaque ligne. Une belle histoire, je n’en doutais d’ailleurs pas avant de l’aborder.

Une nouvelle de Jean-Philippe Depotte, auteur que je ne connais pas. Mais son texte, mêlant histoire (le siège de Vienne par les Turcs) et fantastique, est très plaisant. Une sorte de fable avec des dialogues écrits à la manière d’une pièce de théâtre. Plutôt original.

Les nouveautés en littérature de SFFF, décortiquées, qui donneront envie d’allonger ma wish list (ou pas).

À la chandelle de Maître Doc’Stolze : le mythe des hommes-poissons.

Paroles de Libraire : L’Atalante (la librairie et la maison d’édition nantaises bien connues).

La rubrique Scientifiction, qui aborde le sujet des exoplanètes, leur détection, et la probabilité qu’elles soient habitables par l’homme. De quoi se dire que nous ne sommes pas prêts de quitter cette bonne vieille Terre !

Et bien sûr, un dossier complet sur Ray Bradbury, avec sa biographie résumée, une étude de son oeuvre la plus célèbre Fahrenheit 451, de nombreux avis sur ses livres aisément disponibles en français (c’est assez rare pour le signaler et cela tient sans doute au fait qu’il a toujours été à la frontière de la SF et du fantastique), une bibliographie complète…

Bref, une bonne livraison que ce Bifrost 72, où l’on retrouvera parmi les contributeurs une belle brochette d’habitués du Planète-SF 😉

Et encore une lecture pour le Challenge JLNN.

challenge novellas nouvelles

Ainsi que pour le challenge Francofou !

challenge lecture francofou

Publicités

13 réflexions sur « Bifrost 72 »

  1. Je suis actuellement en train de le lire avec beaucoup de plaisir. A ma grande honte, je n’ai pas lu grand-chose de Bradbury (sorti de Fahrenheit 451) mais j’entends corriger ça rapidement. Encore une fois, j’apprécie vraiment beaucoup ce magazine qui me permet de combler quelques lacunes et de découvrir de nouvelles choses. Hop, c’est d’ailleurs parti pour un réabonnement. ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s