La Geste du Sixième Royaume – Adrien Tomas

La Geste du Sixième Royaume par Adrien TomasDes elfes, des dragons, des nains et une guerre… ça vous rappelle quelque chose ? Oui mais non !

Résumé (source éditeur)

Cinq royaumes se font la guerre depuis des générations, ils s’unissent enfin pour détruire le sixième situé en leur coeur, une immense forêt sauvage dont on dit qu’elle abrite toutes les créatures des contes et des légendes. Mais voici six personnages aussi différents que l’eau et le feu qui se découvrent les protecteurs du Sixième Royaume.

Le roman raconte avec un rythme effréné les destinées de ces héros malgré eux, semées d’embûches, de pièges, de doutes, de découvertes incroyables et de magies insaisissables. Le suspense et la tension y sont remarquablement aménagés, et ceci jusqu’à l’affrontement final. La Geste du Sixième Royaume nous fait voyager dans un univers de Fantasy grandiose où le lecteur connaisseur y retrouvera ses repères, transformés par l’imaginaire original et puissant de l’auteur.

Prix Imaginales 2012.

L’Auteur (source éditeur)

Biologiste de formation et féru des littératures de l’imaginaire, Adrien Tomas arrive en maître dans la Fantasy. Il signe un premier roman haletant, écrit avec un style limpide, qui alterne les histoires des héros et celles de leurs adversaires.

Mon avis

Après mon coup de coeur à la lecture de Notre Dame des Loups, et ayant eu la chance de croiser et de discuter avec Adrien Tomas lors d’Octogônes, j’ai eu envie de découvrir La Geste du Sixième Royaume que j’avais acheté à sa sortie en poche…

Nous avions discuté avec Adrien Tomas de la « banalisation » de la fantasy, et du nombre incalculable de livres, trilogies et sagas qui reprennent les mêmes thématiques. Autant j’aime la fantasy, autant je reconnais ses limitations, que s’imposent souvent les auteurs eux-même, d’ailleurs.

Adrien Tomas joue ici avec les codes du genre, pour mieux les déformer à sa façon. Certes, il y a dans La Geste du Sixième Royaume des dragons (mais ils sont déchus et herbivores), des elfes (mais ils sont dégénérés), des nains (reclus dans leurs forteresses) etc (je n’en dis pas trop pour ne pas dévoiler les surprises)… et toutes les créatures magiques ou fantastiques sont regroupées dans une grande forêt que différentes factions veulent éradiquer. Le tout faisant partie d’un jeu où s’affrontent deux déités millénaires…

Les personnages principaux, héros malgré eux et qui refusent parfois leur nouvelle condition, sont hauts en couleur et attachants, tandis que leurs adversaires des forces du mal ne sont pas toujours si abjects qu’on pourrait le penser.

Premier roman de l’auteur, La Geste est aussi un tour de force stylistique. Avec une narration qui alterne les personnages, elle est parfois un peu difficile à suivre devant le grand nombre de points de vue mais le tout s’agence bien. Beaucoup de détails, quelques longueurs mais de nombreuses surprises et un sacré pavé (700 pages en poche, 500 en grand format) pour un récit qui s’amuse avec les codes de la fantasy et se révèle un bon moment de lecture.

Du coup, il me tarde de lire La Maison des Mages (qui se situe dans le même univers et vient de sortir en poche, au fait)…

A lire aussi les avis de  : BlackwolfEncres et CalamesJulien le Naufragé Volontaire – …

Une lecture qui participe au Challenge Francofou

challenge francofou

Publicités

19 réflexions sur “ La Geste du Sixième Royaume – Adrien Tomas ”

  1. C’est un livre que j’ai offert… sans l’avoir lu ! Mais il faut dire que ma libraire m’a bien aidé avec mes critères 🙂 Un one shot avec une histoire sympa et un scénario qui tient la route. Je vois que tu confirmes 😉

    J'aime

  2. C’est un roman qui m’intéresse depuis pas mal de temps, mais je n’avais pas envie de démarrer une nouvelle série de fantasy à rallonge… Et là je comprends que ce roman est un one-shot ? Et que le deuxième roman se déroulant dans cet univers est aussi un one-shot ? Ça m’intéresse encore plus ! 🙂

    J'aime

  3. Détourner les codes du genre tout en les respectant ? Ambitieux. Et tentant, si cela est aussi réussi que tu le dis. Je l’avais catalogué un peu vite en « fantasy classique », mais finalement j’en prends note. ^^

    J'aime

  4. Allez hop, tu m’as motivé. J’en suis à la moitié du livre et c’est bon. J’aime bien le côté « écologique » du point de vue jusque là. Du jeu sur l’équilibre permanent, mouvant… Un point de vue de biologiste sans trop de manichéisme. J’aime bien. J’attends de lire la fin.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s