American Fays – Anne Fakhouri et Xavier Dollo

American Fays de Anne Fakhouri et Xavier DolloMélanger le petit peuple de la fantasy et le Chicago de la Prohibition, voilà une idée originale et a priori amusante. Lui donner un bel écrin avec un joli livre à couverture rigide, et dos toilé, ajoute au plaisir du lecteur. Mais l’intérieur est-il à la hauteur de l’habillage ?

Résumé (source éditeur)

Ce Chicago de 1925 a tout du chaudron prêt à exploser ! Entre les Leprechauns mouillés dans la fabrication de faux billets et les gangs qui s’activent en coulisses pour s’emparer des marchés de l’alcool et des speakeasies, autant dire qu’il y a de l’orage dans l’air. Et tandis qu’Al Capone tente de retrouver son influence sur la ville, voilà que des Drys, farouches partisans de la Prohibition, sont atrocement assassinés.

Scarface devient, aux yeux des autorités, le suspect idéal. Furieux et persuadé que les Fays sont dans le coup, il charge une bande de chasseurs de Fays, les No Ears Four, de débusquer les véritables coupables.

Pour Old Odd et son équipe, les ennuis ne font que commencer. Contraints de plonger dans les entrailles d’une ville corrompue et en proie aux guerres des gangs, les quatre nettoyeurs ont intérêt à se serrer les coudes s’ils veulent survivre à la tempête qui s’annonce. Car, quand la Fayrie est impliquée, mieux vaut ne pas trop traîner dans l’œil du cyclone !

Les Auteurs (source éditeur)

Née à Paris, Anne Fakhouri a reçu les plus grandes distinctions pour ses romans à destination de la jeunesse. Elle n’hésite toutefois pas à écrire pour les adultes afin de marcher sur les platebandes de Xavier.

Xavier Dollo, quant à lui, est un écrivain breton à qui l’on doit une trentaine de nouvelles de science-fiction et de fantasy (sous le nom de Thomas Geha) ainsi que plusieurs romans, dont un jeunesse, publié récemment, pour rendre la pareille à Anne.

Avec American Fays, le duo nous offre un roman plein de personnages hauts en couleurs, de répliques savoureuses et de rebondissements multiples, dans une version alternative du Chicago des années 20, où hommes et Fays cohabitent tant bien que mal. De la fantasy urbaine dans toute sa splendeur !

Mon avis

Ayant peu lu d’histoires d’urban fantasy, un genre à la mode ces dernières années, j’étais assez tenté de découvrir un univers qui mêle gangsters des années 20/30 et personnages issus de contes de fées. Une bonne idée que de faire coexister ces deux populations dans un Chicago proche des films ou des fantasmes qu’on en a, empli de malfrats aux mains chargées de mitraillettes Thompson, de femmes de mauvaise vie, et des fées, lutins et autres trolls.

Même si les personnages principaux sont assez caricaturaux (le grand benêt, l’assassin solitaire, le beau gosse charmeur et musicien…), le groupe de gangsters fonctionne plutôt bien et leurs aventures sont distrayantes, sur la piste d’un mystérieux criminel qui gère les affaires de leur patron, Al Capone lui-même.

Les créatures féériques sont un peu reléguées au second plan, même si les auteurs intègrent une part onirique dans leur histoire, afin de revisiter avec leurs personnages de malfrats plusieurs contes de fée. Une initiative sympathique mais qui casse hélas le rythme du récit. Et c’est là que la bât blesse, avec une seconde partie bien trop longue, et chargée de trop de personnages. Du coup, chacun intervient dans une scène finale qui devient confuse et n’en finit plus.

La thématique avait du potentiel, l’objet-livre était bien joli, hélas l’essai n’est pour moi pas complètement transformé car si l’ensemble est distrayant, je suis persuadé qu’il avait un peu plus de potentiel.

D’autres avis chez : LorhkanLuneJae_LouBlackwolfLa Magie des MotsElessarLe Bibliocosme –  Vert – …

Combo entre le Challenge SFFF au féminin , le Francofou et le Winter Mythic Fiction, quelle classe !

challenge sfff au fémininchallenge francofouwinter mythic fiction challenge

Publicités

12 réflexions sur “ American Fays – Anne Fakhouri et Xavier Dollo ”

  1. Ce livre m’a intriguée à sa sortie et j’ai lu aussi les avis des blogopotes qui rejoignent le tien. J’ai peur que ce petit côté assez réservé alors que l’histoire avait du potentiel ne me déçoive trop.

    J'aime

  2. Je vois qu’on est assez nombreux à tendre sur la même conclusion. Je te rejoins pleinement sur ta chronique.
    Une légère déception pour moi qui attendais sans doute trop de mes auteurs chouchoux 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s