Eschatôn – Alex Nikolavitch

eschaton alex nikolavitch

En tant que fan de Lovecraft et de space opera, Eschatôn était un roman pour moi. On y retrouve un aspect qui m’a fait penser à du Warhammer 40 000, avec des space marines fanatisés qui partent au combat face à des créatures abjectes. Mais pas que, puisqu’ici on assiste à l’affrontement de trois camps.

Résumé (source éditeur)

La  grande armée de Foi avait déployé deux légions de diacres pour en finir avec un monde maudit, siège d’une très ancienne et très abominable Puissance qu’il était grand temps de faire périr par le feu, comme l’ordonnait le Saint Catéchisme.

Quand Wangen se réveille de sa transe de combat, de la boue jusqu’à la taille, il découvre avec horreur que ses pouvoirs guerriers l’ont abandonné. Lui et ses quelques camarades survivants doivent échapper à la jungle et à l’ennemi qui y rôde. Mais un autre ennemi se profile alors, infiniment plus redoutable et retors. Une science que l’on croyait oubliée depuis des générations sans nombre. Celle-là même qui une fois déjà avait condamné tout un univers…

L’Auteur (source éditeur)

Scénariste de BD et traducteur de comics, auteur de quelques essais, Alex Nikolavitch nous livre son premier roman, au confluent du space opera et de la dark fantasy. Eschatôn brouille les frontières entre fantastique et science-fiction, entre futur lointain et passé plus lointain encore, entre foi et raison, entre ami et ennemi.

Mon avis

Une humanité hyper religieuse, qui a banni toute science (au point même de ne plus trop savoir compter ni utiliser de monnaie d’échange !) et qui se sert des pouvoirs mentaux (psioniques ?) de ses religieux pour se déplacer dans l’espace et alimenter en énergie ses armes. Des hérétiques, qui recherchent des savoirs scientifiques perdus depuis des siècles pour recréer des technologies spatiales et militaires. Et des créatures lovecraftiennes, venues d’un autre plan d’existence et piégées dans notre galaxie…

Le background est intéressant et aurait mérité d’être un peu plus fouillé, mais la brièveté du roman ne l’a sans doute pas permis. Les personnages principaux, protagonistes des deux camps humains, sont aussi réussis et attachants, que ce soit Wangen le soldat qui reste fidèle à la foi, Alania qui bascule du côté des hérétiques ou Lothe, ecclésiastique « contaminé » par ses contacts avec les sciences. Par contre, j’ai trouvé leur destinée un peu trop négligée et pas forcément assez explicitée et détaillée, comme si l’auteur s’était désintéressé d’eux sur la fin.

Mon principal regret concerne en fait les extra-terrestres, ou plutôt les extra-dimensionnels (ou Puissances), trop passifs et limités, qui m’ont semblent être là pour le décor, pour catalyser l’affrontement religion/sciences, mais se trouvent relativement passifs et impuissants. Dommage, un peu plus d’action et des combats de plus grande ampleur n’auraient pas été pour me déplaire.

Reste un bon moment de lecture, court et plutôt nerveux, qui donne à réfléchir et se situe dans un contexte original. Un premier roman réussi qui manque juste d’un souffle un peu plus épique.

D’autres avis : Albédo – Bibliocosme (Dionysos) – Blog-o-livreLorhkan – RSF blog – …

Une lecture qui participe au Challenge Summer Short Stories of SFFF saison 2

challenge summer short stories of sfff

Et bien sûr au  Summer Star Wars épisode VII !

challenge lecture summer star wars VII

Publicités

17 réflexions sur “ Eschatôn – Alex Nikolavitch ”

  1. Space-op’, religion, créatures abjectes, deux dimensions, des soldats fanatisés, ça ressemble en effet diablement à du Warhammer 40K ! Du coup, j’avoue être tenté (et comme en plus il n’est pas bien gros…). 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s