Utopiales 2016 – tome 3 : les conférences

affiche utopiales 2016 nantes

Les Utopiales, ça se prépare, tant le planning est dense ! Et bien sûr, il n’est jamais respecté. Voyons un peu les conférences auxquelles j’ai assisté.

A moins de ne faire que ça et de zapper les potes, les discussions, les bières au bar et autres activités annexes, il faut de toutes façons être capable de se dédoubler, au minimum, pour tout voir aux Utopiales. Mon planning était donc « informatif » et voici les conférences que j’ai suivies, en arrivant le samedi à 16 h et en partant le lundi à 14 h.

Dès le samedi 17h avait lieu une Interro surprise sur l’uchronie, animée par sa grande déesse Lhisbei mais l’Agora de M. Spock était comble et j’ai donc dû repartir pour aller vers la scène Shayol.

L’auteur et son ombre : Sara Doke et Paolo Bacigalupi. J’ai déjà parlé ici de l’auteur du récent Water Knife, la conférence portait donc sur la traduction et ses difficultés. Ou pas, car Sara Doke parle maintenant couramment le Bacigalupi !

sara doke paolo bacigalupi

Le dimanche matin était consacré à la remise du Prix du Planète-SF, ce n’est donc qu’après que j’ai été assister à une rencontre avec… Paolo Bacigalupi (encore !), cette fois animée par Jeanne-A Debats, et qui parlait plus de l’oeuvre et des problématiques chères à l’auteur.

paolo bacigalupi

Puis l’Atelier d’écriture dont j’ai parlé ici et en fin d’après-midi, Les machines sont-elles nos esclaves ou… (qui commande en fait ? nous ou… elles ?) avec notamment Anna Starobinets, Lev Grossman et Sylvie Denis.

utopiales 2016 conference

Le lundi matin, j’allais scène Hetzel pour Les 20 ans du Bélial’, maison d’édition que je suis avec attention et qui édite également la revue Bifrost à laquelle je suis abonné. L’occasion de voir « de mes yeux vu » l’équipe de passionnés qui l’anime, que j’ai trouvé plus chaleureuse que le ton qui transparaît parfois dans le magazine et sur leur forum. L’historique et les projets intéressants de cet éditeur ont bien sûr été largement évoqués.

utopiales 2016 conference belial

Toi aussi tu aimes les récits avec des nazis face – ou alliés – à des aliens ? Et bien la conférence Les machines extraterrestres rassemblait Stéphane Przybylski (dont j’ai lu Le Château des millions d’années, acheté aux Utos l’année dernière, et édité par le Bélial, tout se tient) et Richard D. Nolane (dont j’ai lu le premier tome de la BDZeppelin’s War) et on discutait largement des E.T. et de leur rôle – ou pas – dans l’histoire normale ou dans les uchronies inventées par les auteurs.

utopiales 2016 przybylski nolane

Enfin, dernière conférence avec L’uchronie technologique avec : François Jarrige, Alain Damasio, Olivier Gechter et Sylvie Allouche était animée par Raphaël Granier de Cassagnac à qui je regrette de ne pas voir pu parler. On y a notamment beaucoup parlé steampunk.

utopiales 2016 conference machine technologique

Et bien sûr il y a bien d’autres conférences, tables rondes et rencontres auxquelles j’aurais aimé assisté mais… tant pis !

Je vous conseille d’aller lire les compte-rendus du RSF blog, de Vert, Tigger Lilly, d’Anudar, de Shaya, de Gromovar et de retrouver les conférences sur ActuSF, notre sauveur !

Toutes les photos pourries de cet article ont été faites avec mon smartphone, ceci explique cela, désolé !

Publicités

7 réflexions sur « Utopiales 2016 – tome 3 : les conférences »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s