Magicien – Raymond E. Feist

raymond feist magicienSans doute l’un des livres les plus anciens de ma PAL, j’avais acheté Magicien car il est censé être un classique de la fantasy, et je pensais alors continuer ensuite la découverte des Chroniques de Krondor, ou de La Guerre de la faille si on reprend le titre d’origine.

Résumé

(source éditeur)

Un jeune orphelin vint un jour du royaume des Isles.
Il devint l’apprenti du maître magicien de la cour de Crydee, sur les terres de Krondor. Son courage lui valut une place à la cour et le coeur d’une adorable princesse, mais l’approche traditionnelle de la magie ne le satisfaisait pas.
C’était avant que n’éclate la Guerre de la Faille avec l’invasion d’un étrange peuple de guerriers surgi d’un empire lointain.
Alors, celui qu’on appelait Pug dut faire face à son véritable destin. Le jour viendrait où il détiendrait le sort de deux mondes entre ses mains.
Magicien est un classique absolu et un best-seller international.

L’Auteur

(source éditeur)

Raymond E. Feist est né en 1945 aux USA. Depuis la sortie de Magicien (qui lance son personnage fétiche, Pug) aux USA en 1982, il est l’un des plus grands best-sellers au monde. Tous ses romans de Fantasy se situent dans le même univers (Midkemia) et suivent les mêmes protagonistes et leur descendance. Le résultat est une saga grandiose et attachante à nulle autre pareille.

Mon avis

Je ne ferais qu’une critique commune aux deux tomes papier dont je dispose : Magicien – le Mage et Magicien : L’Apprenti qui sont aussi nommés Pug l’apprenti et Milamber le mage et parfois regroupés en un seul tome (tout le monde suit ?). En V.O., ce n’est qu’un seul volume, le premier d’une trilogie (original, non ?) qui se poursuit avec Silverthorn puis Ténèbres sur Sethanon.

Un jeune orphelin, Pug, va se trouver doté de pouvoirs magiques qui dépassent les connaissances des mages du royaume. Son ami Tomas, lui, va trouver des artefacts magiques qui vont le transformer en guerrier héroïque et souvent impitoyable.

Il faudra bien ça pour protéger le monde de Midkemia des féroces Tsurani venus d’une autre planète, Kelewan, grâce à des failles magiques. Et où Pug va être retenu prisonnier plusieurs années. L’auteur confronte ici deux visions de la fantasy, la classique médiévale d’inspiration européenne et l’asiatique (japonisante), c’est à peu près la seule originalité de cette trop longue histoire qui aurait gagnée à être élaguée (1200 pages au format poche !) et dont le style, direct, n’est pas très travaillé.

L’ensemble se lit relativement bien, même si on lorgne parfois (souvent ?) vers le jeune adulte et que les héros sont parfois (souvent ?) d’une naïveté confondante. Bref, pas de quoi me donner envie de lire les multiples suites et séries dérivées dans le même univers, à l’exception de la Trilogie de l’Empire, chaudement recommandée par Lutin82 et Apophis

D’autres avis : personne ? Signalez-vous !

Publicités

14 réflexions sur « Magicien – Raymond E. Feist »

  1. Ah! J’ai pris les 3 premiers lors de l’opération bragelonne. Ma crainte principale tu la soulignes évidemment avec l’immaturité et la naïveté des jeunes protagonistes. Presque tout l’opposé de la Trilogie de l’Empire (même sir la jeune femme présente les caractéristiques de son âge en début de trilogie)
    Mais, je vais quand même lire les 3 tomes de Magicien ^pour enrichie mon expérience avec Mara.

    Merci pour le lien, et j’espère que tu seras enchanté par ta future lecture.

    J'aime

  2. Merci pour le lien 🙂

    Je rejoins ton avis : j’ai commencé par la trilogie de l’Empire (du très, très bon), ce qui m’a donné envie de découvrir le cycle principal. Mais hélas, moi non plus, je n’ai pas accroché, et j’ai abandonné à quelque chose comme le tiers du premier tome;

    Aimé par 1 personne

  3. Je l’avais bien aimé mais ça fait partie des premiers romans de fantasy que lu. C’est un peu comme la Belgariade, il faut le lire « tôt ». J’ai assez vite décroché des suites par contre. Faudra que je rattrape la trilogie de l’Empire un jour ceci dit.

    J'aime

  4. Je suis complètement d’accord avec Vert, ça fait partie des sagas de fantasy qu’on apprécie quand on découvre le genre, après, c’est plus compliqué, sauf pour la trilogie de l’Empire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s