Issa Elohim – Laurent Kloetzer

issa-elohim-laurent-kloetzer

Suivant depuis un moment Laurent Kloetzer, j’avais directement pré-commandé sa novella Issa Elohim (sans même lire le résumé) dans la collection Une Heure-Lumière du Bélial.

Résumé

(source éditeur)

Europe. Demain.

Dérèglements climatiques, terrorisme et guerres confessionnelles secouent les restes d’un ordre mondial en miettes et jettent des millions de réfugiés sur les routes. L’horizon est fluctuant ; le monde se recroqueville face à un futur incertain et menaçant. Et puis il y a les Elohim — ou prétendus tels. Des êtres exceptionnels, mystérieux, porteurs d’un espoir nouveau, et qui semblent s’incarner sur Terre de manière aléatoire.

Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Que sont-ils ?

Valentine Ziegler est pigiste. Lorsque, depuis sa Suisse natale aussi préservée que sécurisée, elle entend parler de la présence possible d’un de ces êtres dans un camp de réfugiés tunisien géré par l’agence européenne Frontex, elle auto-finance en hâte son voyage dans l’espoir d’un reportage digne d’intérêt. Valentine est toutefois très loin d’imaginer au devant de quoi elle se précipite, l’étendue de la révolution à laquelle elle va se mesurer. Une possible épiphanie à même de changer sa vision du monde, si ce n’est le monde tout entier…

Editeur : Le Bélial, collection Une Heure-Lumière – Date de parution : 22/02/2018 – 128 pages

L’Auteur

(source éditeur)

Laurent Kloetzer, né en 1975, est un écrivain français, auteur de romans et de nouvelles de fantasy et de science-fiction. Il utilise le pseudonyme L. L. Kloetzer pour les livres qu’il écrit avec sa femme Laure.

Mon avis

Situé dans le même univers qu’Anamnèse de Lady Star et que Vostok, ce court texte peut se lire tout à fait indépendamment tant les liens sont ténus avec les deux romans qui se déroulent chronologiquement plus tard. Le récit s’intéresse à un Elohim nommé Issa, repéré par une journaliste suisse dans un camp de réfugiés à la frontière tunisienne.

Entouré de trois amis, deux irakiens et un érythréen, Issa (équivalent arabe du prénom Jésus tandis qu’Elohim signifie dieu en hébreu) attire l’attention. Apparu mystérieusement, il souhaite guider ses amis vers un meilleur avenir. Mais s’il est déjà difficile voire impossible pour des réfugiés d’aller en Europe, comment serais-ce possible pour un Elohim ? Ces êtres étranges, à l’origine inconnue (Extra-terrestres ? Anges ? Visiteurs d’une autre dimension ? Imposteurs ?) sont en effet bien proches des humains, dont ils partagent les caractéristiques, et si différents. Attachants, attirant l’attention et l’affection, ils disent n’avoir pas de souvenirs de leur vraie origine et peuvent aussi disparaître de courts instants, accompagnés parfois de perturbations physiques.

Engluée dans les méandres des administrations, des formulaires et de la politique, Valentine la journaliste, qui a un peu adopté Issa, en vient à se rapprocher d’un politicien éloigné de ses idées mais influent pour faire venir Issa et ses amis en Suisse. Mais l’étrangeté du jeune « homme », sa sensibilité exacerbée, ne sont pas les plus faciles à gérer.

Doté de personnages attachants, et mettant une touche de fantastique, de SF et surtout de religion dans le problème bien actuel et épineux des réfugiés, Issa Elohim est un court roman touchant et par plusieurs aspects poétique. Alors, certes, il est un peu frustrant finalement de ne pas en apprendre beaucoup plus sur les Elohim (c’est mon côté cartésien qui le déplore) mais l’idée de mêler une autre sorte d' »étranger » au destin de ceux qui affluent aux portes de l’Europe remet certaines choses en perspective. Issa, Jésus, l’Elohim, l’ange, menant ses amis vers la Terre promise…

Et bien sûr encore une belle couverture d’Aurélien Police !

D’autres avis : L’Ours InculteLe Bibliocosme (Boudicca) – Lecture42Les Lectures du Maki – …

Retrouvez Laurent (et Laure) Kloetzer sur ce blog : CLEER – Anamnèse de Lady Star – Vostok – Bifrost n°83

Publicités

17 commentaires sur “Issa Elohim – Laurent Kloetzer

  1. Je viens de le terminé et j’ai bien aimé aussi 🙂 Je ne savais pas que ça se passait dans le même univers que les romans que tu cites mais ils figurent tous les deux parmi mes prochaines lectures !

    J'aime

  2. Laurent Kloetzer ne m’avait pas convaincu avec son Vostok, ni dans la nouvelle La Confirmation parue dans Bifrost de par la religiosité qui s’en dégageait. J’ai l’impression que cela sera de même ici. Et le mélange SF-Fantastique ne me réussit guère.
    Par contre, j’aime bien le sujet des zones d’attente hors UE, un scandale bien peu rapporté par nos chers médias.

    J'aime

  3. Pour le coup, j’ai réussi à écarter mon côté cartésien comme tu dis.
    Et concernant la remarque de Lutin et *En terre étrangère*, effectivement, pour l’avoir lu, j’y ai vu quelques similitudes mais de loin. Cela concerne surtout le personnage principal pacifique qui débarque sur terre et l’humanité qui n’arrive pas à s’emparer de la chance offerte par ce changement de paradigme.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.