Bifrost 95 : La Lune

revue bifrost 95 la lune

Pour une fois, la revue Bifrost n’est pas dédiée à un auteur mais a pris pour thématique la Lune, à l’occasion du cinquantenaire de la mission Apollo 11.

Dans son édito, Olivier Girard, l’est, lui, dans la lune puisqu’il ne parle pas du sujet du trimestre mais des chiffres de vente (bien plus astronomiques, uh uh) des Furtifs d’Alain Damasio. Lesquels ne méritent guère leur nom (re-uh uh), vu la déferlante médiatique qui les a accompagnés. C’est sans doute dû au fait que ce n’est pas de la SF, hein, mais de l’anticipation, bien plus acceptable par l’intelligentsia littéraire…

Poursuivons avec les 4 nouvelles.

Les Hommes-Fourmis du Tibet de Stephen Baxter. Un titre qui fait fuir, avec un hommage rétropulp réussi, dans son genre, à H.G. Wells et à ses Premiers hommes dans la Lune. Un récit qui ne m’a pas passionné, heureusement la fin apocalyptique rattrape un peu l’histoire somme toute classique.

Tyché et les fourmis de Hannu Rajaniemi. Son Voleur Quantique est un des rares livres qui me sont tombés des mains, ici cette courte nouvelle fabulo-foutraque m’a fait lâcher la revue !

Marche au soleil de Geoffrey A. Landis remonte le niveau, même si la nouvelle est un peu too much avec cette astronaute qui parcourt la Lune sans s’arrêter pour survivre. Reste qu’elle offre quelques moments réussis.

Enfin, le chouchou bifrostien Edmond Hamilton revient pour Après un Jugement dernier. Je le préfère dans sa période plus sombre, et l’histoire l’est ici assurément puisque deux survivants terriens envisagent l’avenir des humains. On y dénonce les dangers liés à la science,  mais aussi ses aspects bénéfiques qui pourraient contre toute attente assurer un avenir à notre espèce, sur fond de programme évoquant les missions Pioneer et de cyborgs. Le meilleur récit du numéro, datant de 1963 – mais pas daté.

Bien sûr, les rubriques habituelles sont au rendez-vous :

Objectif Runes pour un tour d’horizon des sorties plus ou moins récentes (à compléter par celles ajoutées en ligne faute de place dans la revue), Le coin des revues pour lire un Thomas Day en grande forme qui se fait comme d’habitude exploser la rétine (et le neurone ?), et Paroles de Nornes pour les poches et infos diverses.

Paroles de nooSFériens nous relate l’histoire du site nooSFere, bible numérique des amateurs de SFFF. On apprend avec amusement (ou sidération) que pas mal d’auteurs ne voyaient pas l’intérêt d’internet (d’ailleurs, de nombreux écrivains brillent encore, 20 ans plus tard, par leur absence paradoxale dans tout ce qui concerne les NTIC…).

Scientifiction revient sur l’origine possible de la formation de la Lune, enfin, les origines possibles… Accessible et intéressant.

Enfin, le dossier nous parle de la Lune dans les oeuvres de SF :

  • L’Âge d’or des aventures lunaires
  • Entre Hécate et Séléné : un parcours de lectures au clair de Lune
  • Décrocher la Lune : l’exploration lunaire dans les œuvres de fiction

Intéressant également, avec son lot d’anecdotes, de hoax et de « SF » de l’époque. J’ai été surpris de voir le « peu » de récits récents qui lui ont été consacrés. Sans doute les auteurs sont-ils plus inspirés par des planètes inconnues, et donc faisant rêver, que par ce gros bloc de roche stérile. On pourra compléter le dossier par les critiques issues des anciens numéros et mettant notre satellite naturel à l’honneur (sur le site du Bélial). Dommage par contre que ce dossier soit souvent redondant dans ses sous-parties.

Un numéro à commander directement sur le site du Bélial.

Un article dont le brouillon précédent, bien plus virulent et chargé de blagues nulles, a été dévoré par un bug de WordPress. Saleté !

Publicités

11 commentaires sur “Bifrost 95 : La Lune

  1. Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir du tout réécrire après ta mésaventure mais tu n’as pas l’air spécialement ravi par ta lecture de ce numéro :/ hormis le récent celestopol je ne me souviens pas d’avoir lu un roman qui se déroule sur la lune 🤔

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.