Le Guide Lovecraft – Christophe Thill

Le Guide Lovecraft - Christophe Thill (ActuSF)

ActuSF a la bonne idée de rééditer son Guide Lovecraft, cette fois dans la collection Hélios des Indés de l’Imaginaire. Ce qui tombe bien puisque je ne l’avais pas, et que je suis friand de ces petits guides. Et si un certain virus a volé la vedette à HPL en mars, pour le mois qui lui est habituellement consacré par les éditeurs, cette réédition est l’occasion pour moi de replonger un peu dans l’Indicible que j’ai négligé depuis quelques années (sa sur-exploitation en littérature de genre ayant tendance à m’agacer).

Résumé

(source éditeur)

On le connaît surtout comme le créateur d’un « Mythe de Cthulhu » devenu aussi, si ce n’est plus, célèbre que lui. Lui, c’est bien sûr Howard Phillips Lovecraft, grand maître du fantastique moderne qui, en une poignée de nouvelles, poèmes et essais, a laissé derrière lui une matière ayant inspiré des générations d’auteurs. Longtemps entouré d’un aura de mystère, on a beaucoup affabulé sur son sujet, avant qu’un travail méticuleux de réhabilitation ne soit engagé ces dernières années.Alors, qui était vraiment Lovecraft ? Quel héritage laisse-t-il derrière lui ? Quels sont ses textes incontournables ? Comment son œuvre s’est-elle ensuite retrouvée à influencer aussi bien le cinéma, le jeu de rôle que la musique ? 
À travers ce guide, Christophe Thill, spécialiste français de l’auteur et coordinateur de la traduction de la titanesque biographie Je suis Providence par S. T. Joshi, répond à toutes les questions que vous vous êtes toujours posées sur Lovecraft.

Editeur : ActuSF – Date de parution : 24/03/2020 – 216 pages

L’Auteur

(source site des Imaginales)

Co-directeur des éditions Malpertuis, Christophe Thill est un des contributeurs de la monographie « Au coeur du cauchemar » (ActuSF, 2017) consacrée à H. P. Lovecraft. Il s’intéresse depuis bien des années maintenant à cet auteur sur qui il a écrit un certain nombre d’articles (notamment dans le cadre du spécial n° 2 de la revue Mythologica, fév. 2014) et dont il a traduit la nouvelle « Les montagnes hallucinées » (en collaboration avec Thomas Bauduret) pour l’éditeur audio Libellus. Il a également réalisé le sous-titrage français de films comme « The Yellow Sign » (Aaron Vanek, 2001) et « The whisperer in darkness » (Sean Branney, 2011). Il est également un spécialiste de Robert W. Chambers dont il a traduit et présenté le recueil de nouvelles « Le roi en jaune » (Malpertuis, 2007 ; Le livre de poche, 2014).

Mon avis

Commençons par les choses qui fâchent, outre le fait que la page de ce guide en version papier sur le site d’ActuSF présente encore la précédente édition de 2018 (la version numérique, elle, est à jour). La préface de Christophe Thill a été révisée, mais fait mention d’ouvrages à paraître, notamment chez Mnémos, courant… 2019. Bizarre, pour un Guide Lovecraft sorti en mars… 2020, et qui comprend donc encore la mention incongrue de « à l’heure où nous mettons sous presse » ! Il aurait été bon de retirer ces quelques mots malencontreux pour faire une vraie mise à jour, et ce petit détail se retrouvera aussi dans la section jeu de rôle où il est fait mention de l’éditeur Sans Détour pour le jeu L’Appel de Cthulhu, alors que celui-ci a perdu la licence au profit de Edge fin… 2018. Du détail, certes, mais quitte à faire un guide…

Trêves de chipotage, passons au contenu en lui-même, sous la plume émérite du spécialiste en tentacules Christophe Thill. Celui-ci revient en quelques pages sur la biographie de Howard Phillips Lovecraft (pour plus de détails, on se reportera au numéro de Bifrost consacré à l’auteur), puis survole des idées (plus ou moins reçues) sur H.P.L., le mythe (uh, uh) voire le culte de l’auteur ayant souvent pris le pas sur la réalité historique, avant de parler de ses écrits (poésie, essais, nouvelles, textes de commande et un nombre phénoménal de lettres) ! Une partie importante du guide porte sur vingt nouvelles à lire, conseillées par Christophe Thill. Comme il le dit, le but est de présenter des textes importants dans l’oeuvre de Lovecraft, selon l’évolution de son écriture et les thématiques qu’il a abordé. Ainsi seront listées les dates de rédaction, de première publication originale, de première publication française et surtout de l’édition française la plus courante qui est quand même celle qui intéresse principalement le lecteur francophone souhaitant lire – ou relire – Lovecraft.

On passera donc des origines (La Tombe, Dagon en 1917 !) à la maturité (Les Rats dans les murs, L’Appel de Cthulhu, L’Affaire Charles Dexter Ward, La Couleur Tombée du Ciel, Les Montagnes Hallucinées… en 1931) et bien d’autres (Les Chats d’Ulthar, La Quête Onirique de l’Inconnue Kadath, …), sur un registre tantôt fantastique, tantôt onirique ou horrifique où règne parfois les influences de Poe, Dunsany, Howard…

Dix textes suivent, dont le fameux « Épouvante et surnaturel en littérature », un essai de Lovecraft écrit de 1925 à 1927 puis révisé en 1933-34 et qui peut intéresser les érudits de cette période. Des poèmes, aussi, avec les Fungi de Yuggoth, ou la nouvelle L’Horreur dans le Musée. Tous les textes cités ici sont disponibles dans les trois volumes des Oeuvres parus chez Laffont (indiqués comme datant de 1991 mais réédités en 2010 et 2016).

La section suivante revient sur les clichés associés aux récits lovecraftiens : le personnage qui s’évanouit, le mythe de Cthulhu, les civilisations préhumaines, le rêve… Puis on passe aux grands lignes des textes de H.P.L., à l’extension du « Mythe » aux proches de l’auteur puis à son extension (sa récupération, diront les détracteurs d’August Derleth le maudit) et sa popularisation dans la pop culture, difficile en effet de ne pas trouver trace d’un tentacule ou d’un clin d’oeil ici ou là dans de nombreux ouvrages, films, musiques, BD actuellement. Et bien sûr avec le jeu de rôle L’Appel de Cthulhu (avec tous ses dérivés) qui a largement contribué à faire connaître l’auteur à une génération (perdue) de jeunes déjà débauchés par les démons de Dungeons & Dragons… Enfin, un petit lexique termine l’ouvrage de façon ludique avec les termes lovecraftiens par excellence, entre éons, protoplasmique et autre tentacule cyclopéen 😉

Le Guide Lovecraft remplit donc bien son office de panorama pour balayer l’essentiel de l’oeuvre de Howard Phillips Lovecraft, et son influence chez d’autres auteurs puis dans d’autres médias, et corrige parfois certaines idées reçues. De quoi donner envie, ensuite, de se replonger avec frisson dans d’indicibles récits d’horreurs cosmiques…

12 commentaires sur “Le Guide Lovecraft – Christophe Thill

  1. Il faudrait vraiment que je me lance dans les aventures de Lovecraft… Plus je vois d’articles sur cet auteur, plus je me dis que je loupe un truc.

    J'aime

  2. Ce petit guide a l’air intéressant mais je vais attendre d’avoir eu l’intégrale Lovecraft avant d’éventuellement regarder ce livre-ci, il y a des chances que ça fasse doublon.

    Aimé par 1 personne

  3. Super intéressant. Je ne pense pas le lire car je connais déjà HPL assez bien, mais je note que tu en dis du bien; avec le hasard des achats d’occasion, il n’est pas impossible que je me le procure un jour. J’ajouterai ce que je dis tout le temps: il faut que je relise Lovecraft…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.