La Fin des Étiages – Gauthier Guillemin

Après Rivages, un premier tome réussi et qui se suffisait à lui-même, Gauthier Guillemin nous propose une suite (surprise) avec La Fin des Étiages.

Résumé

(source éditeur)

On l’appelle le Voyageur. Il a quitté le village de son épouse, Sylve, pour honorer une dette ancienne, pour retrouver les mers et les océans depuis trop longtemps perdus. Et il a disparu. A-t-il été capturé ou tué par les Fomoires, s’est-il égaré, continue-t-il son voyage vers les rivages ? Au village, nul ne le sait. Neuf mois après le départ de l’homme qu’elle aime, trop inquiète pour rester sans rien faire, Sylve décide de partir à sa recherche, d’affronter une forêt où les merveilles se disputent aux dangers.

La Fin des étiages est la suite de Rivages. Le récit nous emmène encore plus profondément dans le Dômaine et nous fait découvrir la capitale des Nardenyllais. Là, commence à réapparaître une technologie qu’il aurait sans doute mieux valu laisser dans l’oubli.

Editeur : Albin Michel Imaginaire – Date de parution : initialement 03/2020, décalé au 01/07/2020 – 304 pages

L’Auteur

(source éditeur)

En apparence, Gauthier Guillemin est un homme sérieux avec un job sérieux (directeur adjoint de collège) qui aime lire pour s’évader, réfléchir, s’amuser. Voyageur au long cours, il a travaillé dans un lycée nigérien, avant d’habiter dix ans en Guyane, qu’il a parcourue en long et en large, avec sa femme et leurs trois enfants, en canoë, en moto, en avion, en pirogue.

Mon avis

Après un premier tome focalisé sur le Voyageur et sa quête absolue d’un ailleurs, changement complet de perspective dans La Fin des Etiages qui met notamment en scène Sylve, l’Ondine du peuple de la forêt. Après neuf mois en attente du retour de son amoureux, elle décide de partir à sa recherche. Mais le récit se focalise aussi sur Quentil, parti à son tour explorer le vaste monde, la Cité des Nains ou celle des Humains (les Nardenyllais) par exemple.

Le peuple des Fomoires est aussi au centre du roman, et ils vont devoir coopérer avec les ondins et leurs alliés pour percer les mystères des pierres permettant de se déplacer d’un lieu à l’autre. Si les ondins sont pacifiques et calmes, voire souvent résignés à ne jamais voir la mer, les Formoires sont beaucoup plus brusques et virulents, abrupts comme des silex et la cohabitation fera des étincelles (uh uh). D’ailleurs les nombreuses mentions lithologiques me semblent une réponse à un premier tome plus végétal, malgré son titre. Faut-il abandonner ses rêves pour se concentrer sur le présent ou aller de l’avant quitte à tout sacrifier ? Les ondins devront faire un choix et c’est Sylve la bien-nommée, aidé de sa truculente grand-mère, qui s’avérera capable de les motiver à aller à la recherche de leurs racines.

Les Nardenyllais sont quant à eux engagés dans la voie d’une technologie bien peu compatible avec l’écologie, le parallèle avec notre situation réelle actuelle n’est pas difficile à faire. Par contre, l’arrivée de nouveaux protagonistes, assez caricaturaux, me semble un peu artificielle, si j’ose dire écrire. Et si Rivages se faisait remarquer par un pacifisme certain, La Fin des Étiages tranche (uh uh) complètement avec une violence et un combat final épique !

Étendant et développant son univers, voire plus loin, Gauthier Guillemin signe ici un second tome moins contemplatif au travers d’un récit choral qui mêle les peuples, la quête de leurs origines, leur interrogation sur un avenir séparé ou commun, le tout sur fond de voyage dimensionnel autorisant une fin ouverte… Une fantasy atypique empreinte de poésie, hautement recommandable.

D’autres avis : L’Épaule d’OrionAu pays des cave Trolls – Les chroniques du chroniqueurLa Bilbiothèque d’Aelinel – …

Rendez-vous sur Instagram^^

8 commentaires sur “La Fin des Étiages – Gauthier Guillemin

Laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.