Dragon – Thomas Day

dragon thomas day le bélial

J’avais envie de lire Dragon depuis un moment, tout d’abord parce que Thomas Day… mais en même temps je le craignais vu les sujets abordés. Après l’avoir pris à Sèvres et discuté avec l’auteur (et son alter ego), j’ai fini par le sortir de ma PAL quelques mois plus tard.

Résumé

(source éditeur)

Bangkok. Demain.
Le régime politique vient de changer.
Le dérèglement climatique global a enfanté une mousson qui n’en finit plus.
Dans la mégapole thaïlandaise pour partie inondée, un assassin implacable s’attaque à la facette la plus sordide du tourisme sexuel. Pour le lieutenant Tannhäuser Ruedpokanon, chargé de mettre fin aux agissements de ce qui semble bien être un tueur en série, la chasse à l’homme peut commencer. Mais celui que la presse appelle Dragon, en référence à la carte de visite qu’il laisse sur chacune de ses victimes, est-il seulement un homme ?

Éditeur : Le Bélial’, collection Une Heure-Lumière – Date de parution : 14/01/2016 – 160 pages

L’Auteur

(source éditeur)

Après diverses hésitations, entre Laos, Thaïlande et Cambodge, Thomas Day a finalement posé son sac en banlieue parisienne, où il regarde pousser ses deux fils en menant de front son métier d’éditeur, sa carrière de romancier et ses activités de scénariste BD. On lui doit quantité de nouvelles et une douzaine de romans, dont La Voie du sabreL’Instinct de l’équarrisseur et Le Trône d’ébène. Le dernier d’entre eux, Du sel sous les paupières, est lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire 2013. Quant à Sept secondes pour devenir un aigle, le plus récent de ses recueils, il est lui aussi lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire, mais millésime 2014. 
Dragon est le huitième de ses ouvrages à paraître aux éditions du Bélial’.

Mon avis

Avec Dragon, Thomas Day nous plonge sans ménagement dans les bas-fonds de Bangkok. Oubliez les plages de sable blanc de Phuket, direction ici les bars à ladyboys et les bordels pédophiles que les touristes fréquentent en payant des informateurs pour les y guider. Âmes sensibles s’abstenir, cette novella ne nous ménage pas en nous faisant visiter les quartiers (pas si) interdits de Bangkok, sous une pluie battante et tandis que des inondations submergent certains coins de la ville. On ressent bien la moiteur, le sentiment d’étouffement lié au climat mais aussi à la population grouillante de la ville (l’auteur y a passé un moment), et ceci est bien sûr amplifié par le sujet principal : Dragon, un tueur en série, abat clients et souteneurs liés au trafic d’enfants et à leur exploitation sexuelle. Cela fait mauvais effet pour l’image du pays, sur les touristes en général et sur certains en particulier… Aussi l’inspecteur Tann Ruedpokanon est-il missionné pour arrêter le tueur, et tant pis si celui-ci n’a pas droit à un procès !

Mais Dragon est insaisissable, et Tann va devoir se plonger dans le passé de ce « justicier » pour arriver à le cerner, et remonter une longue piste dans la jungle pour connaître ses origines et ses motivations. Difficile cependant pour lui de ne pas s’interroger voire adhérer aux motivations du criminel, même si la méthode n’est pas la bonne. Mais y en a-t-il une dans ce pays hautement corrompu où l’argent fait la loi et où les droits humains sont bafoués en permanence ?

Bien peu nombreux sont les moments où l’on peut respirer dans ce texte, tout au plus quand Tann se fait surnommer Redpokémon (un running gag qui permet de desserrer un peu l’étau autour du cou du lecteur !), parce que l’ambiance est glauque et malsaine. Tout en sachant bien sûr que de telles choses existent et qu’il ne faut pas se voiler la face, même si la tentation est grande de détourner le regard. Au point de comprendre voire d’approuver les actes de Dragon ? Tann sera longuement troublé, tout comme il l’est par les ladyboys, lui qui est à la recherche de l’amour et de la créature parfaite, un hybride idéal qu’il poursuit sans jamais le trouver.

Et la SFFF là-dedans ? Si sa part est réduite (quoique), la fin de la novella apporte des questionnements et quelques réponses, un voyage (mystique) au bout de l’enfer, au cœur des secrets de la jungle. D’où personne ne ressort indemne…

Sans tabous ni faux-semblants, Thomas Day signe avec Dragon une novella coup de poing (sous la ceinture) et livre ici un texte fort, dérangeant et mettant mal à l’aise, mais qui est parfaitement réussi, mêlant avec brio thriller, psychologie et une pointe de fantastique. Et moi j’ai hâte de continuer à découvrir l’auteur.

En bonus, amusez-vous à remettre dans l’ordre (ou pas) les chapitres numérotés et mélangés (ou pas).

D’autres avis :

Le Culte d’ApophisAlbédoblogL’Épaule d’OrionL’Ours InculteLa Bibliothèque d’AelinelLe Bibliocosme (Boudicca) – Les Lectures du MakiLe Monde d’ElhyandraLorhkan – …

18 commentaires sur “Dragon – Thomas Day

  1. « En bonus, amusez-vous à remettre dans l’ordre (ou pas) les chapitres numérotés et mélangés (ou pas). » j’ai fait ça Xd enfin pas de bout en bout mais j’ai relu certains passages.

    J'aime

  2. Ah, enfin quelqu’un qui aime aussi cette novella ! J’ai l’impression que la violence et les thèmes du récit en ont fait une novella difficile à aborder pour certain.e.s.

    J'aime

  3. C’est marrant, je pense toujours que je n’ai pas aimé, mais en fait j’en ai dit du bien à l’époque. Étrange. Ça ne m’a pas donné envie de relire du Thomas Day, toutefois.

    J'aime

  4. J’accroche pas trop aux écrits de Thomas Day donc sans surprise c’est pas ma novella préférée de la collection. Ceci dit ça se lit bien (et oui moi aussi j’ai remis les chapitres dans l’ordre xD)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.