Jurassic World : Fallen Kingdom

Jurassic Park : Fallen Kingdom affiche du film

Histoire

Alors que Jurassic World : Le Monde d’après débarque sur les grands écrans, c’est le film précédent, Fallen Kingdom qui a fait l’objet d’une diffusion récente sur les petits et m’a permis de rattraper cette suite de Jurassic World.

Les dinosaures vivant en liberté sur la petite île d’Isla Nublar depuis plusieurs années sont maintenant menacés par l’explosion imminent d’un volcan. Faut-il les laisser périr ou les sauver ? C’est un dilemme (rapidement résolu, sinon pas de film !) car Claire, l’ancienne dirigeante du parc, est embauchée par un magnat ami de John Hammond afin de conduire une opération désespérée. Elle va donc renouer avec Owen le dresseur « émérite », alors que leur idylle avait fait flop, pour aller récupérer les grosses bébêtes mais aussi le fameux hybride Blue.

Affublés de deux jeunes scientifiques crétins qui ne sont là que pour apporter une touche comique, Claire et Owen se rendent vite compte que l’opération est en fait un coup monté pour récupérer les dinosaures mais les vendre ensuite aux enchères à des milliardaires. Ceux-ci pourront les garder comme animaux de compagnie ou les chasser, mais qu’il y a encore des savants dans l’affaire, afin de créer des monstres utilisables comme armes de guerre.

Jurassic Park : Fallen Kingdom

Avis

On le voit, le scénario ne brille pas par son originalité mais on est là pour voir des dinosaures, pas réfléchir, et il faut bien un cerveau de saurien pour ne pas s’agacer devant les âneries du film (uh, uh) et se contenter de suivre les péripéties rythmées et les allusions aux précédents films de la série. Après un sauvetage difficile et partiel, et un départ en bateau sur fond de pyrotechnie, retour au fin fond de la Californie pour une deuxième partie dans un manoir qui sert aussi de zoo à dinos (hum), de complexe de recherche ultra sophistiqué et de salle d’enchères…

Bien sûr, Chris Pratt est là en aventurier baroudeur tandis que Bryce Dallas Howard est un peu moins cruche que dans le film précédent. Le reste du casting n’est guère passionnant et seule la présence, par moment, de l’inimitable Jeff Goldblum challenge un peu le couple vedette.

Le film se regarde sans déplaisir malgré les incohérences, les facilités et les personnages caricaturaux, grâce à des effets spéciaux réussis. Et bien sûr, des dinosaures dont de nouvelles variétés toujours plus impressionnantes. La fin rate le coche du thème du clonage humain, ici à peine survolé, mais apporte quelques éléments de satisfaction avec la fuite des bestioles qui vont maintenant mettre à mal notre civilisation (même si leur petit nombre parait insuffisant pour cela, mais faisons semblant d’y croire !). Le film suivant ne s’appelle pas Le monde d’après pour rien (et certains grands anciens sont de retour…).

Note

Note : 2 sur 5.

Fiche technique

  • Date de sortie : 06/06/2018
  • Durée : 2 h 08

Bande-annonce

13 commentaires sur “Jurassic World : Fallen Kingdom

Ajouter un commentaire

  1. Pour ma part, « Jurassic World: Fallen Kingdom » est un très bon film pop-corn, disposant d’une histoire sans intérêt, d’une intrigue basique, mais d’une production époustouflante. Le rythme est très dynamique, les scènes d’action sont très impressionnantes et les effets spéciaux sont excellents. La bande originale offre des sonorités très classiques qui viennent parfaitement souligner les différentes émotions véhiculées par l’histoire. La distribution offre de bonnes prestations, mais le développement des personnages est tellement pauvre qu’ils ne peuvent pas pleinement exprimer leur potentiel. L’ensemble est grandement divertissant et offre un spectacle visuel impressionnant.

    Aimé par 1 personne

      1. J’avoue que j’aime bien cette trilogie malgré ses multiples défauts. C’est divertissant, y’a du Dino bien fait, j’en demande pas beaucoup plus à ce genre de films ^^ (par contre dès que tu commence à regarder le scénario ou les personnages de plus près… ahem)

        Aimé par 1 personne

  2. Ah moi je l’aime bien celui-ci. Enfin à vrai dire je les aime tous bien. (Quand tu vas voir mon bilan du mois de juin… 😅) Enfin je suis bien consciente des énormités habituelles, mais j’y trouve quelque chose de différent avec le côté « vieux manoir hanté » qui n’avait jamais été fait. Et je trouve l’Indoraptor réussi. Plus flippant que son prédecesseur Indominus rex.
    « un cerveau de saurien »: ahah, c’est tout moi!!!

    Aimé par 1 personne

Laissez un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :