Opexx – Laurent Genefort

OPEXX LAURENT GENEFORT LE BELIAL

Retrouver Laurent Genefort est toujours tentant, encore plus dans la collection Une Heure-Lumière (et dans le cadre de la promo avec le Hors-Série 2022, c’est même mieux) et si en plus Aurélien Police nous gratifie (encore !) d’une couverture réussie, comment lutter ??

Mon avis

Pour toutes les (bonnes) raisons citées ci-dessus, je me suis donc rué sur Opexx, qui relève de la S.F. militaire mais la traite sous une forme décalée, Genefort oblige. Ici, la Terre est sur le point d’entrer dans une large confédération galactique, mais reste encore, en quelque sorte, en « période d’essai ». Si les autres races spatiales sont en effet dispensatrices de technologies qui peuvent aider les humains, les soigner ou les « élever » à un niveau supérieur, elles ont besoin d’eux pour une capacité intrinsèquement liée à notre nature : celle de faire la guerre !

Avec ce postulat de départ, pas forcément hyper-original, Laurent Genefort va s’intéresser par contre à un personnage assez atypique. Ce narrateur, non nommé, est en effet atteint du syndrome de Restorff et n’a guère d’empathie pour ses proches ou ses compagnons d’arme. C’est gênant pour sa vie de famille mais utile pour son métier, qui consiste à franchir des portails, accomplir des missions pour les aliens dans des environnements variés et déstabilisants, puis revenir à la base se faire effacer le cerveau ! Sauf qu’il reste des scories, des sensations, des souvenirs ou des flashs cognitifs qui persistent et dont il vaut mieux ne pas parler…

Les amateurs de gros flingues et de combats pyrotechniques seront déçus, mais l’intérêt du récit n’est pas là. Les soldats terriens, équipés d’armures-combinaisons et d’armes étranges, évoluent dans des environnements souvent hostiles et difficilement compréhensibles par nos cerveaux rudimentaires. Genefort nous détaille quelques missions où les combattants se bornent parfois à escorter un alien ou à récupérer quelques artefacts, sans toujours avoir bien conscience de ce qui se passe autour d’eux. Le héros, lui, est fasciné par les paysages, formes et couleurs étranges, les extra-terrestres ne l’étant pas moins, et je lui ai parfois trouvé un petit côté contemplatif.

Outre les dangers inhérents aux missions, avec des morts fréquentes autant qu’imprévisibles (un côté Stalker ?), la déprogrammation finale est censée permettre aux soldats de reprendre une vie normale. Mais les traumatismes, les douleurs et les moments de stress vécus s’effacent mal et bien peu arrivent à s’en détacher. C’est encore plus vrai pour le héros qui revient hanté par les images ou sensations qu’il a emmagasiné et dont il ne peut pas parler, ni à son épouse, ni bien sûr aux terriens qui quémandent l’aide de la confédération alien et effectuent ses basses besognes sans trop sourciller.

Loin d’être un récit guerrier, Opexx est plutôt orienté vers la psychologie de son personnage principal et la confrontation de celui-ci à des environnements atypiques et souvent difficilement compréhensibles. Le texte se lit vite (et bien), j’ai simplement eu un peu de mal à ressentir plus d’empathie pour le narrateur vu son caractère et son comportement. Néanmoins, Laurent Genefort signe là encore un récit original et réussi et prouve à mon avis, une fois de plus, qu’il a une place importante et une voix singulière dans la S.F. francophone.

Du même auteur, sur ce blog :

D’autres avis

L’Épaule d’OrionLe Culte d’ApophisMondes de poche – …

Challenges estivaux 2022

Première lecture pour le SSW

challenge summer star wars

Première lecture pour le S4F3

challenge S4F3

Résumé

(source éditeur)

Le Blend : une communauté de millions d’espèces sentientes vivant en paix dans ce qui ressemble au meilleur des mondes, un concert des nations à l’échelle galactique auquel vient de se joindre la Terre. Depuis l’arrivée de la délégation extraterrestre au siège des Nations Unies, l’humanité bénéficie de nombreux cadeaux destinés à lui faciliter la vie. Mais cela n’est pas sans contreparties. Ce qui intéresse le Blend, c’est une activité que cette société d’outre-espace patchwork ne sait plus pratiquer : la guerre. Un contrat a donc été conclu entre l’ONU et le Blend. Les premiers prêtent des soldats pour des opérations d’encadrement et de maintien de l’ordre. Les seconds se chargent d’équiper ces derniers, de les emmener sur zone puis de les rapatrier.
Lui, c’est un soldat de la force Opexx. Atteint du syndrome de Restorff, un déficit empathique, son efficacité en mission s’en trouve renforcée. Une qualité qui n’exclut pas les questions au fil des déploiements sur les théâtres d’opérations extrasolaires. « Répondez à l’appel de l’ailleurs ! » Tel est le slogan d’Opexx. Un ailleurs qui pourrait bien être avant tout un autrement…

Editeur : Le Bélial – Date de parution : 26/05/20222 – 120 pages

L’Auteur

(source éditeur)

Né en 1968, Laurent Genefort a vingt ans quand paraît son premier roman dans la mythique collection « Anticipation ». Une grosse quarantaine de livres plus tard, il est aujourd’hui l’une des figures de proue de la science-fiction française et, sans doute, le meilleur de ses créateurs d’univers. Au sein de son œuvre considérable, on soulignera comme il se doit le cycle « Omale », Points chauds, lauréat des prix Rosny Aîné et du Lundi, ou bien encore Lum’en, salué par un improbable triplé littéraire inédit : Prix Rosny Aîné, Prix Julia Verlanger et Grand Prix de l’Imaginaire.

14 commentaires sur “Opexx – Laurent Genefort

Ajouter un commentaire

  1. J’ai une certaine sympathie pour l’auteur, même si je ne l’ai pas lu, car il était très intéressant dans Procrastination à l’époque. Le texte a l’air intéressant également. Bon, je doute d’y venir un jour, mais qui sait…

    Aimé par 1 personne

Laissez un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :