À Dos de Crocodile – Greg Egan

À dos de crocodile greg egan une heure-lumiere

J’hésite toujours à lire du Greg Egan, car j’apprécie rarement (je crois que je n’ai adhéré qu’à Cérès et Vesta jusqu’à maintenant). Réputée accessible, la novella A Dos de Crocodile m’a-t-elle séduit ?

Mon avis

Les personnages principaux de la novella, Leila et Jasim, envisagent de mourir. Il faut dire qu’ils ont plus de 10 000 ans de mariage (certaines ont la même envie bien avant d’arriver à cette durée…) ! D’emblée, Greg Egan pose le décor, avec un couple désabusé qui a épuisé tout ce que leur longue vie leur a permis de vivre au sein de l’Amagalme, leur civilisation, et qui n’a plus vraiment d’autre envie. Sauf, peut-être, de percer le mystère des Indifférents, des êtres méconnus qui refusent tout contact avec l’extérieur de leur espace galactique.

Le couple va donc se lancer dans de longues, très longues recherches, puisqu’elles se dérouleront sur des millénaires et impliqueront des voyages spatiaux assez particuliers avec déconstruction et réincarnation des voyageurs. Par moments, Egan nous abreuve de formulations à base de femtomachines, de destruction et reconstruction à des densités atomiques et nucléaires, ce que je trouve parfaitement incompréhensible (après le « ta gueule, c’est magique ! » des romans de fantasy, faut-il que je déclame un « ta gueule, c’est hard-SF ! » et me fâche avec la partie de la blogosphère qui adule l’auteur ?). En même temps, j’ai des souvenirs (pénibles) de Diaspora et de survols planétaires par des polysaccharides ou un truc du genre… Bref, laissons de côté cette « justification scientifique » pour se concentrer sur les échelles de temps mises en jeu, nécessitées par la longévité et la désincarnation possible des protagonistes ou le mode et la durée des voyages spatiaux. Quand on n’a pas d’hyperespace ou de téléportation instantanée, il faut bien trouver des excipients !

Si la personnalité de Jasim m’a laissé parfois… indifférent (pardon), j’ai été plus sensible à celle de Leila, plus curieuse, peut-être, et volontaire. A défaut d’avoir été passionné par ce texte, il offre un scope intéressant et original en ce qui me concerne, surtout grâce à son amplitude temporelle. Mais il ne m’a pas donné envie de lire d’autres récits de l’auteur (et pourtant le recueil Axiomatique sommeille dans ma PAL) !

Du même auteur, sur ce blog :

D’autres avis

Le Culte d’ApophisAu Pays des Cave TrollsOmbre BonesL’Epaule d’OrionLes Lectures du MakiLa Bibliothèque d’Aelinel – …

Challenges estivaux 2022

Seconde lecture pour le SSW

challenge summer star wars

Seconde lecture pour le S4F3

challenge S4F3

Résumé

(source éditeur)

Les Indifférents sont une énigme. Nichés dans le bulbe galactique central, ils refusent tout contact avec la méta-civilisation de l’Amalgame et ses milliers de cultures extraterrestres ou posthumaines. Les messages qui leur sont adressés demeurent sans réponse, les sondes ignorées, réexpédiées. Un mystère que Leila et Jasim, comme bien d’autres avant eux, font vœu de percer, une entreprise grandiose, le point d’orgue d’une existence tissée de merveilles. Alors seulement, après dix mille trois cent neuf années de vie commune, leur restera le dernier des partages, l’ultime voyage – enfin.

Editeur : Le Bélial – Traduction : Francis Lustman – Date de parution : 20/05/2021 – 112 pages

L’Auteur

(source éditeur)

Né à Perth en 1961, Greg Egan publie son premier récit en 1983. Aujourd’hui, après avoir révolutionné la science-fiction en l’espace d’une quinzaine de romans et recueils, cet écrivain dont nul ne connaît le visage est considéré comme le plus fascinant créateur de sa génération, et sans doute la meilleure clef qu’offre le domaine pour déverrouiller les vertiges du siècle nouveau. À dos de crocodile, deuxième de ses récits à paraître dans la collection « Une heure-lumière », est le septième de ses ouvrages publié aux éditions du Bélial’.

13 commentaires sur “À Dos de Crocodile – Greg Egan

Ajouter un commentaire

  1. Merci pour le lien ! Honnêtement j’ai lu Axiomatique début d’année et ça reste une de mes meilleures lectures de 2022 alors que la hard sf, je suis une débutante de chez débutante. Il y explore davantage des enjeux et des questionnements psycho-sociaux sauf sur un texte ou deux. Ça devrait peut être te réconcilier avec l’auteur ? Moi ça m’a conquise en tout cas.

    Aimé par 1 personne

Laissez un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :