Archives pour la catégorie McCaffrey – Anne

L’Oeil du Dragon – Anne Mc Caffrey

oeil-du-dragon-anne-mc-caffreyPrésentation
Dernière histoire regroupée dans l’Intégrale 1 de la Ballade de Pernl’Oeil du Dragon se situe environ 250 ans après l’arrivée des colons sur Pern. Une chute des Fils est sur le point de se produire, et tous les habitants s’y préparent, sauf un seigneur qui ne pense qu’à s’enrichir au détriment de son peuple. On assiste donc là au développement de la société féodale de Pern, la technologie amenée par les premiers colons s’estompant au fil des siècles.
La couverture présentée ci-dessus est celle du livre disponible à l’unité, hors édition intégrale.

Résumé (source éditeur)
Quand l’Étoile Rouge arrive dans le ciel de Pern, les Fils d’argent pleuvent sur la planète, anéantissant toute vie sur leur passage. Les premiers colons l’ont appris à leurs dépens. Mais, deux cents ans après, il ne reste plus de traces concrètes du fléau, sauf les dragons de Pern, spécialement créés pour exterminer les Fils. Les chevaliers-dragons n’ont pas oublié l’art de les entraîner au combat ; et les Seigneurs Gardiens se tiennent prêts à protéger les gens. Mais les souvenirs s’effacent, les derniers ordinateurs s’éteignent, il faut réinventer le crayon et même l’enseignement oral. Le savoir se rétrécit : on cesse de raconter aux jeunes l’histoire de la Terre, même les Fils semblent bien lointains. Et quand la position de l’Étoile Rouge annonce leur retour, il y a des sceptiques, y compris, malheureusement, un Seigneur Gardien, Chadlkin de Brita, qui refuse de préparer la défense de son Fort. Une imprudence mortelle pour les habitants… à moins que les autres Seigneurs Gardiens ne trouvent une idée. Une idée pour le présent, c’est bien. Une idée pour l’avenir, c’est encore mieux : il ne faut pas qu’une pareille tragédie se reproduise.

L’auteur (source éditeur)
Anne McCaffrey, née dans le Massachussetts en 1926, est la créatrice de La Ballade de Pern, un cycle monumental qui l’a consacrée comme l’une des reines de la fantasy au même rang que Marion Zimmer Bradley. Ses romans mettent notamment en scène les chevaliers-dragons qui vivent en osmose avec leurs montures. Couronnée par de nombreux prix et grande habituée des listes de best-sellers, elle vit en Irlande, au milieu des chevaux, où elle complète l’histoire de Pern avec toujours autant de passion et d’imagination, en compagnie de son fils Todd.

Mon avis
Dans ce roman, Mc Caffrey nous présente la vie quotidienne des habitants de Pern, dans une période de transition entre la fin de l’époque des colons et le début d’une société féodale. On y trouve notamment les interactions entre les seigneurs chargés du peuple et les monteurs de dragons qui, eux, s’occupent de la défense contre l’ennemi, les Fils.  Pas évidemment de justifier leur présence et leurs privilèges quand le danger est loin, c’est d’ailleurs ce que pense un seigneur qui doute de l’approche de l’ennemi et refuse de s’y préparer.

Pour évoquer cette histoire, Mc Caffrey privilégie l’humour et la diplomatie. Point de batailles épiques, mais une résolution pacifique du dilemme. En bon fan d’heroic- fantasy, je suis donc un peu frustré: un univers médiéval-fantastique avec des dragons, et aucun combat !

A noter aussi quelques clichés dans les descriptions des personnages principaux, pas toujours très éloignés de la caricature.

Un roman qui sert donc surtout à étoffer la saga des « Origines ».

Les Dauphins de Pern – Anne Mc Caffrey

les-dauphins-de-pern-anne-mc-caffrey

Présentation
Les Dauphins de Pern est le second roman présenté dans l’Intégrale 1 de la Ballade de Pern, il se situe 2500 ans après l’arrivée des colons sur la planète Pern (lors du 9° passage des Fils destructeurs qui la ravagent périodiquement) et est rattaché au cycle des « Origines ».
La couverture présentée ci-dessus est celle du livre disponible à l’unité, hors édition intégrale.

Résumé (source éditeur)
Quand les premiers pionniers sont arrivés sur la planète Pern, ils n’étaient pas seuls. Des dauphins, à l’intelligence génétique accrue, sont venus avec eux ; ils ont peuplé les océans de la planète, pendant que leurs partenaires humains s’installaient sur les continents. Mais les hommes, menacés par les Fils, condamnés à une lutte désespérée pour survivre, ont fini par oublier jusqu’à l’existence de leurs amis dauphins, réduite au rang de vieille légende. Jusqu’au jour où le jeune Readis et Alemi, partis pêcher en haute mer, sont pris dans une tempête et sauvés par des créatures marines bien plus étranges pour eux que des dragons. Des créatures qui les ramènent sur le rivage et… leur parlent ! Commence alors une fantastique aventure, celle de la reprise de contact entre les deux espèces…

L’auteur (source éditeur)
Anne McCaffrey, née dans le Massachussetts en 1926, est la créatrice de La Ballade de Pern, un cycle monumental qui l’a consacrée comme l’une des reines de la fantasy au même rang que Marion Zimmer Bradley. Ses romans mettent notamment en scène les chevaliers-dragons qui vivent en osmose avec leurs montures. Couronnée par de nombreux prix et grande habituée des listes de best-sellers, elle vit en Irlande, au milieu des chevaux, où elle complète l’histoire de Pern avec toujours autant de passion et d’imagination, en compagnie de son fils Todd.

Mon avis
Le roman s’oriente cette fois non plus vers les dragons, mais vers les dauphins. Avec quand même une idée de départ un peu illogique: les hommes ont amené sur Pern des dauphins doués de parole, et les ont oubliés ! Ceux-ci, par contre, se souviennent et attendent patiemment, de génération en génération, que les hommes fassent appel à eux.

En échange de leur aide pour enlever leurs parasites, les dauphins guideront les hommes en mer, à l’abri des tempêtes et en leur indiquant les meilleurs lieux de pêche. De plus, leur sonar permettra des diagnostics médicaux bien utiles. Un bénéfice pour les deux espèces, donc, enfin surtout pour les humains^^.

Une histoire qui se lit agréablement même si j’ai été un peu gêné par les grosses ficelles utilisées par l’auteur.  A commencer donc par le pitch de départ avec les dauphins oubliés (traverser l’espace avec eux, les relâcher dans la nature et ne plus y penser, c’est un peu gros). Ou encore le SIAAV, super-ordinateur qui collecte et fournit des informations aux colons de Pern, puis s’arrête fort opportunément de fonctionner lorsqu’il estime en avoir fait assez pour les hommes…

On préférera donc se concentrer sur les personnages, les interactions entre les dragons et les dauphins, qui s’entendent bien, ce qui n’est pas forcément évident à la base… et j’ai particulièrement aimé les dauphins en eux-même, dont le caractère joueur et taquin est plutôt bien rendu.

L’Aube des Dragons – Anne Mc Caffrey

L-Aube-des-Dragons-Anne-Mc-Caffrey

Présentation
Première histoire présentée dans l’Intégrale 1 de la Ballade de Pern, l’Aube des Dragons est chronologiquement le début de la saga. La Science-Fiction va alors céder peu à peu la place à la Fantasy, au fur et à mesure que le niveau de technologie des colons de la planète Pern va diminuer.
La couverture présentée ci-dessus est celle du livre disponible à l’unité, hors édition intégrale.

Résumé (source éditeur)
L’amiral Benden a mis le vaisseau en orbite autour de la planète Pern. Et les futurs colons s’éveillent par milliers. Sorka était toute petite quand elle est montée dans l’astronef ; après quinze ans d’animation suspendue, elle n’a guère grandi. Les gens veulent mener une vie pastorale ; ce monde-là ne sera pas pollué. Très vite, ils se passeront de gouvernement ; chacun sera son propre maître, et tous vivront en harmonie. Mais on ne peut pas tout prévoir. Il y a des colons qui ne sont pas clairs. D’autres qui poussent la pureté si loin qu’ils ne songent qu’à se perdre dans la lande. Sean, le jeune Gitan, n’a pas oublié ses chevaux. Sorka ne sait pas encore qu’elle partagera ses rêves ; les premiers explorateurs n’ont pas senti les séismes, ils n’ont pas vu les nuages noirs. Mais quand Sorka et Sean assistent à l’éclosion des dragonets, Pern leur offre un charmant remède au malheur qui plane.
A poursuivre aussi sur sa fiche Wikipedia.

L’auteur (source éditeur)
Anne McCaffrey, née dans le Massachussetts en 1926, est la créatrice de La Ballade de Pern, un cycle monumental qui l’a consacrée comme l’une des reines de la fantasy au même rang que Marion Zimmer Bradley. Ses romans mettent notamment en scène les chevaliers-dragons qui vivent en osmose avec leurs montures. Couronnée par de nombreux prix et grande habituée des listes de best-sellers, elle vit en Irlande, au milieu des chevaux, où elle complète l’histoire de Pern avec toujours autant de passion et d’imagination, en compagnie de son fils Todd.

Mon avis
Un roman qui plante le décor de la saga. Des humains qui fuient la technologie, responsable selon eux des erreurs de leur civilisation et de la pollution de leur planète.
Paradoxalement ce sont quand même des manipulations génétiques (donc une forme de technologie) qui leur permettra d’espérer survivre via leurs dragons…
On sent bien que dans ce roman l’auteur met en place son cycle, en installant ses colons sur une planète vierge, a priori idéale, dépourvue de civilisation et de dangers apparents, jusqu’à l’arrivée des Fils qui tombent un peu mystérieusement.
Cette orientation de l’histoire n’est pas forcément très crédible mais est bien racontée, avec de nombreux personnages intéressants, et se laisse donc lire avec plaisir.

La Ballade de Pern (Intégrale tome 1) – Anne Mc Caffrey

ballade-de-pern-anne-mc-caffrey

Présentation
Premier tome de l’intégrale de la saga de Pern, cette compilation regroupe les trois romans suivants:

Choix curieux de l’éditeur, et plutôt déstabilisant pour le lecteur, puisque 2500 ans séparent le premier et le second roman, alors que le troisième, lui, se situe 200 ans seulement après le premier !
Voilà qui n’incite guère à la compréhension, d’autant qu’aucun effort éditorial n’est fait pour faciliter la vie du lecteur, sans même une présentation de la saga de Pern ou de ses multiples romans (plus d’une vingtaine quand même !).
Heureusement, la Page wikipedia est complète et nous apprend que les 3 romans de ce premier tome de l’Intégrale font partie d’un cycle nommé « Les Origines »…

Résumé (source éditeur)
Des milliers de colons humains ont trouvé refuge sur Pern, une planète très riche semblable à la Terre. Ils souhaitent y créer une société égalitaire et pastorale, et décident de laisser derrière eux toute forme de technologie. Les hommes découvrent peu i peu qu’ils ne sont pas seuls : sur Pern vivent de grands lézards qui ressemblent aux dragons des légendes, et des dauphins très intelligents avec lesquels ils vivront en harmonie. Mais après des décennies de vie paisible, les Pernais devront affronter une incroyable menace venue de l’espace : les Fils. Ces filaments tombent du ciel et détruisent tout sur leur passage. Et ce, tous les 250 ans, tel un cycle infernal. Les hommes apprennent alors à chevaucher les dragons pour détruire les Fils.

L’auteur (source éditeur)
Anne McCaffrey, née dans le Massachussetts en 1926, est la créatrice de La Ballade de Pern, un cycle monumental qui l’a consacrée comme l’une des reines de la fantasy au même rang que Marion Zimmer Bradley. Ses romans mettent notamment en scène les chevaliers-dragons qui vivent en osmose avec leurs montures. Couronnée par de nombreux prix et grande habituée des listes de best-sellers, elle vit en Irlande, au milieu des chevaux, où elle complète l’histoire de Pern avec toujours autant de passion et d’imagination, en compagnie de son fils Todd.

Mon avis
N’ayant jamais lu de roman rattaché au cycle de Pern, et attiré par l’aspect « Dragons » de l’histoire, j’ai donc acheté ce début de parution intégrale pour commencer enfin cette lecture, et dans l’ordre qui plus est.
Il est vrai cependant que le passage du premier au second roman est étrange, puis revenir à nouveau dans le passé est un peu déstabilisant. Pas d’ordre chronologique, donc, mais plutôt un rattachement par thématique.
Quant à mon avis sur chaque roman, je leur dédierai à chacun un article.
Affaire à suivre…