Archives pour la catégorie Horreur

Bifrost 80 : Stephen King

bifrost 80 stephen kingJ’ai beaucoup lu Stephen King, dès les années 80 quand il a commencé à être célèbre en France et j’ai deux cartons pleins de ses livres au garage. Puis je m’en suis lassé, et surtout j’ai été agacé par sa tendance fréquente à écrire de longs textes. Souvent trop longs. Aussi depuis quelques années n’ai-je suivi que de loin sa carrière et ses publications. Le numéro 80 de Bifrost est l’occasion de revenir sur son oeuvre, de me replonger dans mes souvenirs de lecture, et de profiter d’un guide de lecture actuel.

Lire la suite Bifrost 80 : Stephen King

Black Mambo – Sophie Dabat, Morgane Caussarieu, Vanessa Terral

black mambo dabat terral caussarieuLors des Oniriques, j’avais choisi le recueil Black Mambo, composé de 3 romans courts de Sophie Dabat, Morgane Caussarieu et Vanessa Terral.

Lire la suite Black Mambo – Sophie Dabat, Morgane Caussarieu, Vanessa Terral

Je Suis Ton Ombre – Morgane Caussarieu

Je suis ton Ombre - Morgane CaussarieuJe ne suis pas un grand fan d’histoires de vampire, thème que je trouve tellement rebattu et éculé que je zappe ce genre de livres (de même que tout ce qui concerne les zombies, au contraire de nombreux blogueurs de SFFF^^). Il aura donc fallu l’avis enthousiaste de Gromovar pour m’inciter à acheter “Je suis ton ombre”…

Lire la suite Je Suis Ton Ombre – Morgane Caussarieu

Skin Trade – George R.R. Martin

Skin-trade-george-r-r-martin

Présentation

Ne pouvant pas rester longtemps insensible à un récit de G.R.R. Martin, dont j’ai déjà loué ici (plusieurs fois) les mérites, j’avais profité de mon passage à Octogônes 2012 pour ajouter Skin Trade à ma Pile à Lire !

Résumé (source éditeur)

Il fût un temps où cette ville était au centre du monde. Un temps où sa puissance se nourrissait du sang et du fer. Mais aujourd’hui elle n’est plus que rouille et elle attend la ruine. C’est un territoire parfait pour Willie Flambeaux et Randi Wade. Lui est agent de recouvrement, elle, détective. Mais lorsqu’une série de meurtres particulièrement atroces ensanglante cette ville qu’ils croyaient si bien connaitre, ce n’est plus dans le labyrinthe des rues qu’ils auront à mener l’enquête, mais dans les recoins les plus sombres de leurs propres passés. Là où se cachent leurs plus grandes peurs.

Auteur du Trône de Fer, George R. R. Martin signe avec Skin Trade un roman policier dans lequel se mélangent flics, fantastique et loups garous. Un suspens haletant et grandiose, qui a reçu le World Fantasy Award en 1989. Et pour aller plus loin, ce livre contient un dossier sur l’auteur.

L’auteur (source éditeur)

George R. R. Martin a été un auteur qui a écrit beaucoup de nouvelles dans les années 1970, et a remporté plusieurs prix Hugo et Nebula avant de se tourner vers la littérature générale à la fin de la décennie. Bien que la plus grande partie de son œuvre relève de la fantasy ou de l’horreur, un certain nombre de ses premières œuvres sont de la science-fiction se passant dans un univers futuriste récurrent.

Dans les années 1980, il travailla à la télévision comme rédacteur pour plusieurs séries dont certaines de science fiction. Une de ses nouvelles fut adaptée au cinéma pour le film Nightflyers. En 1996 George R. R. Martin retourne à l’écriture de roman en entamant le cycle de fantasy A song of ice and fire (littéralement Un chant de glace et de feu), nommé en français Le Trône de Fer, qui est également le nom du premier volume paru en français. Ce sont ses livres les plus connus du public aujourd’hui.

George R. R. Martin est marié à Parris McBride depuis le 15 février 2011 après trente-cinq ans de vie commune.

Mon avis

Tout d’abord un petit mot sur la superbe couverture d’Andrew Brace (qui a aussi signé celle de Dragon de Glace). Une peinture qui met dans l’ambiance de ce court roman, une ambiance poisseuse  et sombre, comme celle de la petite ville où se situe l’action.

Une histoire qui commence comme un polar, bien glauque, avant que le fantastique ne fasse irruption, et que l’on ne bascule dans l’horreur. G.R.R. Martin prouve une fois de plus qu’il maîtrise son sujet, ici avec une histoire de loup-garou (enfin de lycanthrope…) menée de main de maître, sans digression interminable.

J’ai souvent pensé à Stephen King lors de la lecture de Skin Trade, mais à l’époque où celui-ci savait encore raconter une histoire sans délayer sur plusieurs centaines de pages. Pas de risque ici, Martin nous gratifie d’un récit court (moins de 200 pages), direct mais intense, sans temps mort. Et bien sûr, comme souvent avec lui, la fin nous réserve une surprise…

Encore une lecture hautement recommandable.

En bonus, un dossier sur l’auteur et sur son oeuvre phare, le Trône de Fer bien sûr, un peu trop détaillé dans le contexte de ce petit livre, mais aussi un survol de quelques autres de ses récits (que j’ai hâte de découvrir) et une bibliographie.

Retrouvez aussi les avis de :

Une lecture participant au Challenge « Je lis des nouvelles et des novellas »