Le Bâtard de Kosigan – tome 1 : L’Ombre du Pouvoir – Fabien Cerutti

le-batard-de-kosigan-de-fabien-cerutti

A l’occasion du « mois de Fabien Cerutti » chez Book en Stock, je sors (enfin !) de ma PAL ce premier tome de la saga du Bâtard de Kosigan.

Lire la suite « Le Bâtard de Kosigan – tome 1 : L’Ombre du Pouvoir – Fabien Cerutti »

Publicités

Endgame Missions volume 1 – James Frey

endgame missions volume 1 james frey

Logiquement, vous n’avez pas pu rater la sortie en octobre du premier tome de la trilogie Endgame, L’Appel, par James Frey, dans laquelle 12 jeunes issus d’anciennes lignées s’affrontent pour trouver la solution à une énigme mystérieuse. Un livre qui se veut aussi interactif et trouve un prolongement auprès de ses lecteurs qui peuvent gagner un fabuleux trésor grâce à des indices disséminés dans le « vrai monde ».

Lire la suite « Endgame Missions volume 1 – James Frey »

Hunger Games – Suzanne Collins

Hunger Games - Suzanne Collinshunger-games-film

Présentation

Etant passé complètement à côté du « phénomène », en grande partie volontairement d’ailleurs, je ne m’y suis intéressé que très récemment à l’occasion de la sortie du film qui a été adapté du roman. Et puisqu’il s’agit d’un copié/collé, je vous propose une critique unique du film et du livre Hunger Games !

Résumé (source éditeur)

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre, à tout prix.
Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature…

L’auteur (source Livraddict)

Suzanne Collins est une écrivain et auteur américaine qui écrit depuis vingt ans des scénarios de programmes de télévision pour la jeunesse. Elle a connu un grand succès grâce à ses romans de la trilogie The Hunger Games, après avoir écrit plusieurs livres de fantasy.

Mon avis

N’étant pas le coeur de cible du roman, publié en Pocket Jeunesse, j’avais soigneusement évité Hunger Games, malgré le fait que les livres traînent à la maison, dans les mains des mini-Xapurs. Le résumé, avec cette histoire de combat entre adolescents sous les yeux des caméras de télévision, me paraissait bien peu original. Cela me rappelait le film d’Yves Boisset « Le Prix du Danger », ou encore le livre « Running Man » de Stephen King (on l’a aussi beaucoup comparé au film japonais « Battle Royale » mais je ne l’ai pas vu). Bref, une vieille recette remise au goût du jour…

Ayant eu l’occasion de voir le film, j’en ai profité pour « m’instruire ». Le résultat est correct, et là où je craignais une édulcoration pour midinettes, j’ai été plutôt agréablement surpris par le fait que l’histoire n’était pas trop niaiseuse. Certes, elle met en scène des ados et il y a bien une romance, mais ce n’est pas aussi manichéen qu’on pourrait le penser. Et l’héroïne est plus rebelle que prévu. Un rôle endossé par Jennifer Lawrence, que j’avais déjà vu dans l’excellent X-Men Le Commencement. (Tiens, vous saviez que j’anime un blog sur les super-héros ? Hem…)

Bref, le film étant un divertissement acceptable, je suis passé au livre, après tout c’est un blog consacré à mes lectures, ici ! Court, plutôt rythmé, celui-ci se lit rapidement et ne réserve plus guère de surprise à ceux qui ont vu le film (la réciproque est vraie, du coup !). Certes, il y a des différences, liées à l’adaptation, qui sont nécessaires pour rendre le visuel peut-être plus spectaculaire. Et le roman est écrit à la première personne, au présent, on est donc dans la tête de Kadniss, la jeune héroïne, chose rendue difficile au cinéma.

Il reste un peu dommage que le monde ne soit pas plus détaillé, mais c’est sans doute cette volonté de centralisation et d’identification à l’héroïne qui l’imposait. Peut-être en apprend-on plus dans les autres volumes de la trilogie, puisqu’il y a eu deux suites ? Sans déplaisir, mais sans priorité aucune, peut-être les lirais-je à l’occasion, car Hunger Games, loin d’être l’horreur YA que je craignais, se révèle être un divertissement correct, que l’on parle du film ou du livre.

A lire aussi les avis de :