Eos – G.D. Arthur

Eos GD Arthur Mnémos

Coup de coeur fantasy 2016 des éditions Mnémos, Eos est le premier roman d’un nouvel auteur, G.D. Arthur.

Résumé (source éditeur)

Inspiré par les espoirs d’une république refondée, Eos, un jeune homme amoureux et rebelle, aime vivre l’instant présent. Son utopie en marche ? Une petite colonie, le Val-de-la-lune, qui oscille entre durs travaux et fêtes chaleureuses, jusqu’au soir maudit où elle est sauvagement attaquée par des créatures monstrueuses, réputées disparues depuis longtemps… Eos se révèle alors un combattant sans pitié, au grand dam de ses compagnons et de ses amours. Mais il est loin de se douter qu’il va rencontrer, ce jour-là, son destin.

Entre la noirceur d’un Glen Cook, la finesse et l’humour d’un Pratchett, G.D. Arthur nous offre un roman détonnant, véritablement unique.

L’auteur (source éditeur)

Ayant franchi le mitan de la vie, G.D. Arthur, biologiste de formation et routard expérimenté du développement territorial, se frotte à la dure réalité de l’insertion sociale. Cette vaste connaissance des situations humaines irrigue l’ensemble de son premier livre qui en fait un roman particulièrement attachant et sensuel, mais aussi trépidant et aventureux en diable.

Mon avis

Tout commence par une petite utopie, avec le récit d’un groupe de colons qui décide de quitter la ville pour s’installer dans un petit val perdu. Parmi eux, le héros du récit, un orphelin nommé Eos, amoureux d’une jeune femme que son cousin convoite aussi. Ils décideront finalement tous les trois de trouver un arrangement amoureux et sexuel (qui fera jaser les voisins). Chargé d’une mission à la ville, Eos croisera un maître-archer qui lui offrira un magnifique arc, dont il saura très rapidement se servir de façon efficace. Pourchassé par des brigands, Eos se révélera spontanément être un guerrier hors pair à tendance sanguinaire, sans jamais avoir reçu le moindre entraînement militaire. Puis sa communauté sera attaquée par des monstres et Eos les éliminera avec une grande habileté et une certaine soif de sang.

Le jeune garçon un peu émotif deviendra donc bien étrangement un guerrier redouté, ce qui ne m’a pas vraiment convaincu. De plus, il trouve, comme par hasard, des artefacts qui vont focaliser l’attention sur lui et les siens. Et comme il sauve le chef des monstres avec qui il est (bien sûr) le seul à savoir communiquer, cela commence à faire un peu trop. Nous ressortirait-on (encore) le coup de l’Élu qui va sauver le Royaume, le Monde, l’Univers (et le reste) ? Peut-être, il faudra pour cela lire la suite, car Eos se révèle être en fait le premier tome d’une saga plus large. L’histoire ne se termine pas à la fin du livre, bien au contraire puisque plusieurs fils narratifs sont laissés en suspens, ce qui est carrément frustrant quand on ne s’y attend pas.

Les personnages sont relativement intéressants et assez développés (même si, comme je l’ai dit la transformation du héros, ou ses capacités hors-normes, qui seront peut-être expliquées plus tard, n’est pas très crédible). Par contre le background n’est pas vraiment étoffé et manque une peu de consistance. A l’instar des nombreux personnages qui complotent dans l’ombre, ordres religieux, factions politiques, pour des motifs assez peu compréhensibles. Et que dire des condamnations et procès qui alourdissent le récit et ne sont guère crédibles ?

Un dernier mot sur le style de l’auteur, G.D. Arthur, qui se veut empreint de poésie, parfois de lyrisme et qui jongle avec les mots, balance ici une rime, là une maxime. Cela ne correspond pas vraiment à mes goûts, j’ai toujours du mal avec ce genre d’écriture (sauf chez Jaworski ou Niogret, dans un style approchant) donc je n’ai que moyennement accroché à cet aspect du livre.

Un récit qui est finalement moyen, relativement peu original, qui comprend sans doute trop de personnages et d’intrigues avec un manque d’explications et de cohérence. Et un style très particulier qui ne m’a pas non plus convaincu.

D’autres avis ? Blog-o-livreLe Bibliocosme (Boudicca)Mes Imaginaires – L’Ours Inculte – …

Publicités

14 réflexions sur « Eos – G.D. Arthur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s