Les Mensonges de Locke Lamora (Les Salauds Gentilshommes tome 1) – Scott Lynch

les-mensonges-de-locke-lamora-scott-lynch

Après avoir attendu dans ma ePAL depuis une #GrosseOP bragelonnienne, la saga des Salauds Gentilshommes arrive enfin dans mes lectures !

Résumé

(source éditeur)

On l’appelle la Ronce de Camorr. Un bretteur invincible, un maître voleur. La moitié de la ville le prend pour le héros des miséreux. L’autre moitié pense qu’il n’est qu’un mythe. Les deux moitiés n’ont pas tort.
En effet, de corpulence modeste et sachant à peine manier l’épée, Locke Lamora est, à son grand dam, la fameuse Ronce. Les rumeurs sur ses exploits sont en fait des escroqueries de la pire espèce, et lorsque Locke vole aux riches, les pauvres n’en voient pas le moindre sou. Il garde tous ses gains pour lui et sa bande : les Salauds Gentilshommes.
Mais voilà qu’une mystérieuse menace plane sur l’ancienne cité de Camorr. Une guerre clandestine risque de ravager les bas-fonds. Pris dans un jeu meurtrier,
Locke et ses amis verront leur ruse et leur loyauté mises à rude épreuve. Rester en vie serait déjà une victoire…

Editeur : Bragelonne – Traduction : Karim Chergui – Date de parution : janvier 2014 – 552 pages

L’Auteur

(source éditeur)

Scott Lynch est né aux États-Unis en 1978. Son premier roman, Les Mensonges de Locke Lamora, a été l’événement Fantasy de ces dernières années, traduit en quinze langues et couronné par de nombreuses nominations et récompenses internationales prestigieuses (British Fantasy Award, Locus Award, Grand Prix de l’Imaginaire, Prix Imaginales…).

Mon avis

Depuis le temps que j’entendais parler de la saga des Salauds Gentilshommes, je me suis lancé dans leur lecture. J’avais acquis le premier tome dans une OP numérique, je l’ai complété par les deux autres lors d’une OP suivante afin de pouvoir enchaîner les lectures.

On est ici dans une Crapule fantasy où le « héros » est un voleur, pas forcément toujours si méchant que ça mais dont le but est quand même de s’enrichir aux dépends des autres, et à son profit ainsi qu’à celui de sa petite bande, des crapules attachantes (dans leur genre !). La première partie du livre détaille d’ailleurs le montage d’une arnaque visant de riches nobles cupides, que Lamora va tenter d’amadouer et de manipuler en leur faisant miroiter de belles plus-values.

S’intercalent dans le récit des interludes avec des scènes du passé du héros. Depuis son enfance, où il est trop doué pour son propre bien, ce qui fait que ses mentors pensent bien souvent à se débarrasser de lui (définitivement) pour s’éviter des ennuis ! Puis son éducation sous la férule d’un maître-voleur déguisé en faux prêtre, et son intégration à une petite bande de brigands en apprentissage. Le tout est agréable, même si parfois un peu long. Pourtant, Scott Lynch ne nous raconte pas tout et laisse quelques pans du passé dans l’ombre pour ce premier tome.

Franchement, à mi parcours, je trouvais cela sympathique mais bien loin de l’excellente réputation de ce livre, et commençais à m’ennuyer légèrement. Heureusement pour le lecteur, mais pas pour les personnages (sic), il y a un basculement en milieu de livre avec des scènes d’une grande violence. L’arnaque est compromise, la bande balayée par un mystérieux Roi Gris et l’histoire s’oriente alors vers une vengeance implacable. Tout semble perdu pour Lamora et ses amis, et pourtant, à force de volonté, dans la douleur et la difficulté, le héros tente par tous les moyens de retrouver celui qui le manipule et essaie de le détruire, alors que les forces en présence sont largement déséquilibrées. Cette seconde moitié rattrape largement la mise en place un peu longue du début et s’oriente vraiment vers un récit dur et âpre, bien sanglant. Amateurs de barbaque saignante, délectez-vous !

Notons aussi que sous des allures de fantasy « classique », Lynch ajoute quelques touches étranges et agréablement dépaysantes à son univers, par exemple avec la ville de Camorr, une sorte de Venise revisitée et particulière car elle est peuplée de vestiges d’une ancienne race peu connue ayant laissé derrière elle des artefacts et des constructions aux propriétés étranges.

Un récit qui emporte l’adhésion par les personnages, la machination qu’ils montent et celle qu’ils subissent, mais aussi par l’univers atypique et la plongée dans les bas-fonds sanglants de la ville de Camorr. Sans oublier le désir de vengeance absolu malgré la forte partie en face. Je lirai donc les suites très prochainement !

D’autres avis : AlbédoLe Bibliocosme (Boudicca) – Blog-o-livre – Le Culte d’ApophisLorhkan – …

Publicités

32 réflexions sur « Les Mensonges de Locke Lamora (Les Salauds Gentilshommes tome 1) – Scott Lynch »

  1. Ah! Je savais que tu aimerais.
    Tu as raison sur la première moitié de mise en place qui est un peu longuette. J’ai été tant emballée par la seconde que j’ai oublié de le mentionner. Mais maintenant que tu le mentionnes je ne peux que confirmer que la mise en place prend un peu de temps. 5c’est aussi vrai dans le tome 2).

    Aimé par 1 personne

  2. Ah je suis contente de voir que tu as aimé ! 🙂 J’avais également eu un peu de mal avec le début, mais c’est très vite occulté par l’originalité et la qualité du reste. Le tome 2 devrait te plaire aussi, c’est dans la même veine 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai adoré et je ne suis pas trop étonnée que ça te plaise aussi. J’ai lu les 3 premiers, je continuerai certainement un jour et finirai la série à moins d’une déception à mi-route (mais je ne pense pas).

    J'aime

  4. Cela fait quelques mois que j’ai envie de me plonger dans cette série suite à l’enthousiasme d’un lutin. Ton avis va me décider à passer à l’acte. Merci d’avoir préciser le début long à se mettre en place , je patienterai.

    J'aime

  5. Cela fait partie des lectures qui pourraient me tenter ou pas. J’ai toujours hésité mais si en plus il faut en plus attendre la moitié du livre pour être emballé. Je vais encore attendre un peu. 😉

    J'aime

  6. J’ai un doute : est-ce que ma série de fantasy moderne préférée est « Chronique du tueur de roi » ou « Les Salauds Gentilshommes » ? Deux excellentes séries – et énormes baffes – en tout cas. =D
    Profite bien des deux tomes qu’il te reste, je ne compte plus mon attente du tome 4…

    J'aime

  7. Excellente série !
    Le tome 2 est un tout petit ton en-dessous du premier mais ça reste tout à fait excellent.
    Il me reste le troisième à lire, il est sur ma PAL mais je prends mon temps, la quatrième tardant à venir.

    J'aime

  8. Tiens, j’aime bien le terme de Crapule fantasy 😀 J’apprécie que tu notes ton plaisir de lecture qui commençait à s’essouffler à mi course avant de revenir. C’est vrai qu’on n’entend que d’excellents échos sur cette série.

    J'aime

  9. Ce bouquin m’est tombé des mains vers le milieu: j’ai juste trouvé ça ennuyeux à mourir.
    Désolée de venir contrecarrer les excellents échos 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s