The Man in the High Castle – saison 2

the man in the high castle saison-2-affiche

Ayant apprécié la saison 1 de The Man in the High Castle (le Maître du Haut Château), j’ai fort logiquement enchaîné avec la suivante, dans une frénésie inhabituelle chez moi de binge-watching (ou visionnage en rafale comme disent nos amis québecois) !

Cette chronique risque de donc de comporter des spoilers (divulgâcheurs), attention si vous n’avez pas encore vu la série.

The_Man_in_the_High_Castle_drapeauOn retrouve donc les principaux protagonistes. Joe Blake a rejoint son père à Berlin et navigue dans les sphères du pouvoir. Juliana Crain, fuyant la Résistance et les nippons, est passée du côté nazi des USA, sous la protection (forcément suspecte) de l’Obergruppenführer John Smith. Lequel a bien du mal à concilier sa loyauté au Reich et les soucis de santé de son fils. Enfin, Franck Frin, resté à San Francisco avec Ed et Childan, se lance dans des actions violentes contre le pouvoir japonais. Et puis le ministre Tagomi, lui, explore notre réalité de 1962 (pendant la crise de Cuba) et découvre un monde traumatisé par la bombe nucléaire.the-man-in-the-high-castle-saison-2-juliana

Chacun des personnages montre un aspect du monde uchronique. Joe nous dévoile une Germania rêvée par Hitler et le nid de guêpe où rôdent les dirigeants nazis paranoiaques, autour d’un Hitler très malade. Mais aussi les folies du Lebensborn.

The-Man-in-the-High-Castle-2-berlinJuliana, dont l’intrigue traîne en longueur, découvre la vie quotidienne sous le régime nazi et la triste condition de la femme, dont la seule « fonction » est la reproduction. Smith doit jongler avec les machinations des puissants et tenter d’empêcher une nouvelle guerre mondiale. Frin, à l’histoire parfois mollassonne, est marqué par le film montrant sa ville dévastée par une bombe atomique, et sa propre exécution. Et sombre dans la violence terroriste.

The-Man-in-the-High-Castle-2-smith

Dotée d’un meilleur rythme que la première, cette saison 2 se suit avec intérêt. Certes, quelques intrigues sont moins prenantes (Juliana, Frank) et les acteurs pas toujours au top (Alexa Davalos notamment) mais l’histoire globale est captivante. On explore plus avant l’ordre mondial rêvé par les nazis, que ce soit en Europe, grâce à Joe, ou aux USA avec Juliana et Smith (incarné par un Rufus Sewell magistral), tandis que Tagomi navigue entre les dimensions. Seul petit bémol, l’aspect multivers esquissé, et le rôle du fameux Maître du Haut Château et de ses films, ne sont pas poussés plus avant. Pour la saison 3 ?

Publicités

Un commentaire sur “The Man in the High Castle – saison 2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.