Le Maître du Haut Château – Philip K. Dick

le-maitre-du-haut-chateau

Présentation

Ayant vu plusieurs films adaptés de l’oeuvre de Philip K. Dick, il était temps pour moi de me plonger dans un de ses bouquins. Et comme je suis toujours attiré par les livres traitant d’uchronie, j’ai choisi celui-ci, dont le thème me paraissait intéressant: la victoire des forces de l’Axe lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Résumé (source éditeur)

En 1947 avait eu lieu la capitulation des alliés devant les forces de l’axe. Cependant que Hitler avait imposé la tyrannie nazie â l’est des Etats-Unis, l’ouest avait été attribué aux japonais. Quelques années plus tard la vie avait repris son cours normal dans la zone occupée par les nippons. Ils avaient apporté avec eux l’usage du Yi-King, le livre des transformations du célèbre oracle chinois dont l’origine se perd dans la nuit des temps. Pourtant, dans cette nouvelle civilisation une rumeur étrange vint à circuler. Un homme vivant dans un haut château, un écrivain de science-fiction, aurait écrit un ouvrage racontant la victoire des alliés en 1945…

L’auteur (source Livraddict)

Philip Kindred Dick, né le 16 décembre 1928 à Chicago dans l’État de l’Illinois aux États-Unis et mort le 2 mars 1982 à Santa Ana en Californie aux États-Unis, est un auteur américain de romans, de nouvelles et d’essais de science-fiction.

De son vivant, il a reçu plusieurs prix de littérature, comme le prix Hugo pour Le Maître du Haut Château et le prix John Wood Campbell Memorial pour Coulez mes larmes, dit le policier. Son apport à la science-fiction est important, et plusieurs de ses œuvres ont été adaptées au cinéma pour devenir des films cultes : Blade Runner, Total Recall, Minority Report…

Mon avis

Un sentiment très mitigé en ce qui me concerne pour ce roman.

L’auteur commence par un récit très vraisemblable situé aux Etats-unis, coupés en deux suite à leur partage entre l’Allemagne et le Japon. Plusieurs destins liés, de personnages plutôt bien campés, dans un monde effrayant. Il n’y a qu’à lire ce que les nazis ont fait de l’Afrique pour avoir froid dans le dos. Puis l’histoire commence à basculer du côté irrationnel, avec l’omniprésence du livre des prédictions (le Yi-King).

Les héros du récit ont un comportement assez étrange, et celui-ci devient de moins en moins crédible. Le style change lui aussi, comme si la fin du roman avait été bâclée (avec des passages carrément confus). Et alors qu’on attend le fameux « maître du haut-château » (l’auteur du roman uchronique à l’intérieur même de cette uchronie) depuis le début, son arrivée tardive m’a particulièrement déçu. Quant au twist final, il ne m’a pas convaincu.

Dick essaie de faire comprendre que tout est illusion et qu’il ne faut se fier à rien ni personne. Hélas, après un début prometteur, son style d’écriture particulier m’a fait décrocher.

winter-time-travel-2

Un livre participant au Défi Lectures Winter Time Travel saison 2.

D’autres avis sur ce roman: Chronique des Temps Futurs – Lorkhan – A.C. de Haenne – Lhisbei

Publicités

20 réflexions sur “ Le Maître du Haut Château – Philip K. Dick ”

  1. Pas simple ce roman, pas simple…
    Moi aussi j’ai eu du mal, mais c’était mon premier Dick, et j’étais sans doute un peu trop « vert »…
    Une relecture me ferait peut être réagir différemment. Et justement il vient de reparaître avec une nouvelle traduction…

    J'aime

    1. J’ai vu çà, juste après l’avoir fini !
      Je ne renonce pas à PK Dick, mais j’ai été assez déçu par ce livre. A priori je ne suis pas le seul, çà me rassure^^

      J'aime

  2. Il paraît que la nouvelle traduction permet de mieux rendre le propos de l’auteur (et les subtilités du récit)…
    j’ai aussi eu beaucoup de mal avec ce roman.

    J'aime

  3. Avec le recul, je me demande si je n’ai vraiment pas su saisir l’essence même de ce livre (pourquoi pas), ou si c’est un livre râté (pourquoi pas aussi).
    Merci pour le lien ! j’ai mis à jour mon article également 🙂

    J'aime

    1. Il est considéré comme un chef d’oeuvre, d’un autre côté pas mal de blogueurs ne l’aiment pas trop. Peut-être une question de génération ?
      Et merci à toi aussi pour le lien 😉

      J'aime

  4. Je crois que tu es le premier avis mitigé que je lis sur ce livre. J’ai toujours eu du mal avec les comportements non crédibles :/.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s