L'Ombre des Arches – Vincent Mondiot

L'Ombre des Arches Vincent Mondiot

La suite des Mondes-Miroirs est sortie, partons donc retrouver Elsy et Elodianne sous L’Ombre des Arches !

Résumé

(source éditeur)

Elsy et Elodianne sont deux amies d’enfance. L’une est mercenaire, rompue aux bagarres de rue et aux affaires retorses ; l’autre est une mage du gouvernement, au coeur des intrigues politiques du Palais central. Envoyée en mission diplomatique dans la lointaine province d’Aurterre avec Elsy pour garde du corps, Elodianne y voit une opportunité pour sa carrière mais aussi une occasion de décompresser. Pourtant, ce voyage prendra une dimension qu’aucune des deux femmes n’aurait osé cauchemarder. De cité en cité, entre ports resplendissants et villes industrielles chargées de poussière, Elsy et Élodianne écriront malgré elles une page cruciale de l’histoire de l’État des Arches, qui pourrait commencer par « À l’aube de la révolution »…

Avec un style rythmé, l’auteur nous emmène dans un périple haletant à travers un monde aux mille nuances, somptueusement construit. Il mêle aventures débridées, récit profond et passionnant à des intrigues politiques sur fond de relations humaines tragiques. Vincent Mondiot s’inscrit ici comme une des voix majeures de la fantasy à la française, rugueuse et épique.

Editeur : Mnémos – Date de parution : 11/2019 – 348 pages

L’Auteur

(source éditeur)

Vincent Mondiot est un pur produit de banlieue parisienne, une banlieue dont il s’attache à raconter le quotidien gris et brutal dans ses histoires. Spécialisé jusqu’ici dans les titres young adult, son roman Nightwork (Actes Sud, 2017) a notamment été honoré d’une mention spéciale du prix Vendredi, et son récent Rattrapage (Actes Sud, avril 2019) été salué par la critique (livre jeunesse de la semaine dans Télérama). Lorsqu’il n’écrit pas, Vincent travaille comme réceptionniste de nuit et s’occupe d’un blog musical, Survivre la Nuit.

Mon avis

Sous la belle couverture signée Qistina Khalidah (comme pour le premier tome), nous retrouvons donc les deux amies Elsy et Elodianne un an après les événements du précédent livre. S’il fait suite aux Mondes-Miroirs, le récit peut se lire indépendamment car les allusions au premier sont suffisantes. Bien sûr, on gagnera quand même à le lire pour mieux connaitre l’univers et l’organisation politique notamment, ainsi que pour quelques personnages secondaires ici esquissés.

Cette fois, les deux amies quittent Mirinèce et entreprennent une mission diplomatique qui consiste à aller présenter les avancées magiques, les découvertes faites à la capitale, à un état voisin mais vassal dont le dirigeant, Corbès Salven, est un ancien compagnon d’armes du chef d’état en place. Suite à un attentat, la mission va mal tourner et les deux malchanceuses vont se retrouver prisonnières d’un groupe de soldats qui s’en sert à la fois comme otages et comme moyen de persuader les autres vassaux de se tourner contre le gouvernement central, dans une tentative de coup d’état ou de guerre civile inattendue !

Ce périple sera l’occasion de visiter le contient où se déroule l’action, et notamment les pays où les Arches prennent leur essor. Rappelons qu’il s’agit d’immenses colonnes de pierre de plusieurs kilomètres de haut, d’origine antique et inconnue, tout comme leurs significations ou fonctions. Sans parler des mystérieux Titans, énormes monstres pétrifiés qui parsèment le paysage !

Elsy, joue toujours le rôle de la mercenaire grande gueule tandis qu’Elodianne est une mage plus réservée et raisonnable. Elles sont affublées de compagnons-geôliers, dont la femme de Corbès, rongée par un lourd secret, un ancien instructeur d’Elsy et quelques autres soldats à la personnalité bien trempée. De nombreuses péripéties attendent le petit groupe, entre attaques de monstres, trahisons, courses-poursuites, traversée de contrées hostiles… Tout cela est bien écrit et distrayant, avec des personnages attachants et bien campés, unis finalement dans une fuite désespérée. Bien sûr, les interactions entre Elsy et Elodianne font aussi le sel de cette aventure tant leurs caractères sont opposés mais souvent complémentaires. L’aspect politique, trop peu traité en fantasy, est ici présent sans être étouffant, et la rébellion contre un pouvoir central peu partageur est bien dans l’air du temps…

La magie aussi est originale, Vincent Mondiot trouvant des applications inattendues à un art basé sur les miroirs, pourtant bien moins spectaculaire que les boules de feu ! Mais qui avait déjà montré une partie de ses particularités dans le premier volume. Seul petit regret, les Arches n’ont pas encore livrés tous leurs secrets. Dans le prochain tome ?

Vincent Mondiot a continué seul l’écriture des deux héroïnes mais a aussi progressé dans son art et en qualité d’écriture, avec un récit complet mais pas trop complexe, des péripéties qui ne lassent jamais et une belle galerie de personnages attachants. Il élargit ici l’univers, bien accompagné par les illustrations de son compère Matthieu Leveder et j’ai hâte de le lire à nouveau.

Et comme pour le premier, j’ai apprécié le livre en lui-même avec un papier épais et agréable, et une couverture semi-rigide avec des rabats.

D’autres avis :  L’Ours inculteLes Chroniques du ChroniqueurOmbrebones – …

Commander : Grand formatebook kindle avec une politique de prix très satisfaisante (liens affiliés)

10 commentaires sur “L'Ombre des Arches – Vincent Mondiot

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.