La Vie de ma PAL – décembre 2019

pile-a-lire

Dernier mois de l’année, peu de sorties chez les éditeurs, voyons un peu si ma PAL a autant bâfré que son propriétaire !

(je rappelle que la Pile A Lire est un organisme symbiotique, qui a une vie autonome et qui exerce un contrôle mental sur l’être humain qui l’alimente)

Ajouts

Anatem neal stephenson albin michel imaginaire

Ne dites jamais à Gilles Dumay que vous lirez peut-être un jour le tome 1 d’[Anatèm] de Neal Stephenson en numérique sous peine de recevoir deux briques dans la tronche par courrier ! Et après votre facteur se plaint de la pénibilité de son travail…

Quatrième de couverture

Fraa Erasmas est un jeune chercheur vivant dans la congrégation de Saunt-Edhar, un sanctuaire pour les mathématiciens et les philosophes. Depuis des siècles, autour du sanctuaire, les gouvernements et les cités n’ont eu de cesse de se développer et de s’effondrer. Par le passé, la congrégation a été ravagée trois fois par la violence de conflits armés. Méfiante vis-à-vis du monde extérieur, la communauté de Saunt-Edhar ne s’ouvre au monde qu’une fois tous les dix ans. C’est lors d’une de ces courtes périodes d’échanges avec l’extérieur qu’Erasmas se trouve confronté à une énigme astronomique qui n’engage rien de moins que la survie de toutes les congrégations. Ce mystère va l’obliger à quitter le sanctuaire pour vivre l’aventure de sa vie. Une quête qui lui permettra de découvrir Arbre, la planète sur laquelle il vit depuis toujours et dont il ignore quasiment tout.

Un Océan de Rouille C. Robert Cargill

Dans le même temps, la sortie d’Un océan de rouille de C. Robert Cargill se prépare et le bouquin débaroule dans un fracas de tonnerre… mécanique.

Quatrième de couverture

Pendant des décennies ils ont effectué les tâches les plus ingrates, ont travaillé sur les chantiers les plus dangereux. Ils nous ont servi de partenaires sexuels, se sont occupés de nos malades et de nos proches en perte d’autonomie. Puis un jour, face à notre refus de les émanciper, certains d’entre eux ont commencé à nous exterminer.
Quinze ans après l’assassinat du dernier humain, les Intelligence-Mondes et leurs armées de facettes se livrent un combat sans merci pour la domination totale de la planète.
Toutefois, en marge de ce conflit, certains robots, en perpétuelle quête de pièces détachées, vivent en toute indépendance,le plus loin possible des Intelligence-mondes. Fragile est l’un d’eux. Elle écume l’océan de rouille à la recherche de composants à troquer et elle défendra sa liberté jusqu’à la dernière cartouche, si nécessaire.

L'Ombre des Arches - Vincent Mondiot - Mnémos

Après les Mondes-Miroirs, Vincent Mondiot est de retour, en solo cette fois, pour L’Ombre des Arches. On va donc retrouver ses deux héroïnes dans ce roman à la belle couverture signée Qistina Khalidah. J’ai pu discuter avec l’auteur à Sèvres (spoiler : il est très sympa) et j’ai hâte de découvrir l’histoire.

Quatrième de couverture

Elsy et Elodianne sont deux amies d’enfance. L’une est mercenaire, rompue aux bagarres de rue et aux affaires retorses ; l’autre est une mage du gouvernement, au coeur des intrigues politiques du Palais central. Envoyée en mission diplomatique dans la lointaine province d’Aurterre avec Elsy pour garde du corps, Elodianne y voit une opportunité pour sa carrière mais aussi une occasion de décompresser. Pourtant, ce voyage prendra une dimension qu’aucune des deux femmes n’aurait osé cauchemarder. De cité en cité, entre ports resplendissants et villes industrielles chargées de poussière, Elsy et Élodianne écriront malgré elles une page cruciale de l’histoire de l’État des Arches, qui pourrait commencer par « À l’aube de la révolution »…

Avec un style rythmé, l’auteur nous emmène dans un périple haletant à travers un monde aux mille nuances, somptueusement construit. Il mêle aventures débridées, récit profond et passionnant à des intrigues politiques sur fond de relations humaines tragiques. Vincent Mondiot s’inscrit ici comme une des voix majeures de la fantasy à la française, rugueuse et épique.

Kabu Kabu - Nnedi OKORAFOR - ActuSF

Je n’avais pas été pleinement convaincu par la lecture de Qui a peur de la mort, mais je suis curieux de découvrir Nnedi Okorafor sur la forme courte, avec une SF qui change de continent, grâce à la réédition de Kabu Kabu chez ActuSF.

Quatrième de couverture

Avec Kabu Kabu, plongez dans les méandres des nouvelles de Nnedi Okorafor, l’autrice de Qui a peur de la mort (optionné par HBO).
Embarquez en direction de l’aéroport de New York dans un kabu kabu, taxi clandestin à qui vous fera traverser les légendes africaines.
Découvrez une musicienne qui joue de la guitare pour un zombie particulier.
Rencontrez Arro-yo, la coureuse de vents à la chevelure maudite, qui se bat pour exister sur l’étrange planète Ginen.
21 nouvelles vers un ailleurs étonnant et passionnant.

Pyramides - Romain BENASSAYA - Pocket SF

De Romain Benassaya, j’avais lu Arca, qui était prometteur mais comportait quelques défauts à mon goût. La sortie en poche de son livre suivant, Pyramides, sera l’occasion de redonner une chance à l’auteur.

Quatrième de couverture

2182, des colons fuient la Terre devenue stérile dans une vingtaine d’immenses vaisseaux pour un voyage de deux cents ans. Toutes prennent la direction de Sinisyys, une autre planète bleue, dans le système 82 Eridani. Une seconde chance pour l’humanité. Mais à leur réveil d’un long sommeil en biostase, les occupants du Stern III ne se trouvent pas sur le nouvel Éden tant souhaité. Ici, point de voûte étoilée, et l’IA du vaisseau en panne ne peut leur donner aucune indication.
Les seuls indices que les passagers ont sont l’extraordinaire évolution de la forêt qui sert de poumon au vaisseau, et des Jardiniers – des pucerons génétiquement modifiés devenus scarabées. Combien de temps ont-ils bien pu passer en stase pour qu’une telle chose soit possible ? Et quel est cet environnement froid et noir, ressemblant à un tunnel aux proportions dantesques ?

Je ne compte pas un cadeau reçu à Noêl qui est dédié au jeu de rôle et particulièrement Dungeons & Dragons mais pour les curieux, avis à lire sur mon blog jeu de rôles

Ni le très beau livre de François Baranger que je me suis offert… Il est superbe, je l’ai déjà dit ?

Total : + 6 – je termine l’année de façon assez peu raisonnable après un mois de novembre déjà bien chargé !

Lectures du mois

J’ai commencé le mois par la lecture de Je suis fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro. Avis à venir sous peu, mais c’est très bon.

je suis fille de rage del socorro

Un recueil de nouvelles pour suivre, Ellipses d’Audrey Pleynet, très bien également. Avis sous peu là aussi.

ellipses audrey pleynet

Enfin, j’ai nagé dans Un océan de rouille de C.R. Cargill, pas mal du tout (avis déjà publié).

Un Océan de Rouille C. Robert Cargill

Total : – 3 – et que des lectures de bon niveau !

Bilan

Un mois de décembre à peine plus équilibré que ma glycémie puisqu’il se finit à + 3, je suis en train d’essayer de remettre à jour le tableau de ma PAL pour connaître l’étendu des dégâts. Verdict d’ici quelque temps…

Pour rappel, mon Top Lectures 2019 est par ici et mon bilan annuel du blog est par là.

Et un peu de pub pour mon blog cinéma/séries où j’ai publié mes avis sur The King, Les Fils de l’Homme, Rogue One, a Star Wars Story, Star Wars – Episode IX : L’Ascension de Skywalker et un dossier sur le meilleur film de SF de 2019. Me reste à y ajouter mon avis sur les saisons 1 de Penny Dreadful et de The Witcher. Allez vite vous y abonner !

23 commentaires sur “La Vie de ma PAL – décembre 2019

  1. +3 le mois de Noël, c’est pas mal 🙂 🙂
    Tu devrais mentionner tes billets sur les excellents Transformers pour présenter Les Toiles noires… (Désolée… Mais je ne pouvais pas ne pas en parler…)
    Plus sérieusement, je lirai ton avis sur Penny Dreadful avec grand intérêt. J’ai regardé la bande-annonce de la saison 2 il y a peu car la chanson qui y est utilisée m’est revenue en mémoire, et bien entendu cela m’a donné envie de me refaire l’ensemble de la série.

    Aimé par 1 personne

    1. Ah, les Transformers, quelle saga épique ! Sacré toi 🙂
      J’ai beaucoup aimé Penny Dreadful, je viens d’ailleurs de commencer la saison 2. C’est encore plus gore même si ça manque un peu d’innovation pour le scénario. Mais à suivre…

      J'aime

  2. Penny Dreadful, c’est le bien ! Content de voir que tu as apprécié le recueil d’Audrey Pleynet, et j’espère que tu publieras une critique du bouquin d’Ammann, ça m’intéresserait beaucoup.
    (Il est cool avec toi Gilles Dumay, dis-donc !)

    J'aime

    1. Je n’ai pas prévu de critiquer Ammann, à moins de créer un blog JDR (ce qui me tente beaucoup mais je me soigne) ou d’ouvrir une rubrique JDR ici (cest aussi une option). Ou alors je fais mon fainéant, ce qui n’est pas mal non plus^^.

      Aimé par 1 personne

  3. Faudrait que je lise un jour anatèm. On me l’avait offert à Noël dernier mais je ne sais pas pourquoi j’ai si peur de l’ouvrir. Je ne sais pas si je suis apte à l’apprécier et le comprendre x) enfin nous verrons un jour.
    c’est pas mal comme bilan en tout cas, bravo :3

    J'aime

  4. Non là c’est trop, il y a beaucoup trop d’indices concordants, Gilles Dumay est définitivement le père Noël.
    Et tu es trop honnête : en considant que « Anatem » n’est qu’un livre en VO, tu peut n’être qu’à +5. ^^

    J'aime

    1. Faut que je me motive à écrire mon avis, mais vu que j’ai commencé la saison 2, ça traîne un peu !
      Un bilan raisonnable après le craquage de novembre, et surtout je n’avais pas mis de livre sur ma liste au Père Noël, ou si peu 🙂

      J'aime

  5. Moi aussi faut que je lise Anatem… mais pas sûre que le numérique soit approprié et les briques au format papier c’est pas mon truc en ce moment… vais attendre un peu je crois ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.