La Route de la Conquête – Lionel Davoust

la route de l conquête de Lionel DavoustAprès avoir apprécié il y a un petit moment La Volonté du Dragon, il était logique que je souhaite retrouver l’univers d’Evanégyre dans cette Route de la Conquête !

Résumé (source éditeur)

« En son cœur, en son âme, l’espèce humaine est déséquilibrée. Nous apportons l’équilibre, la durée, la stabilité. C’est juste, et indispensable. C’est notre mission. Mais… que se passe-t-il quand on rencontre un peuple déjà équilibré ? »

On la surnomme la Faucheuse. Débarquée trente ans plus tôt dans le sud, la généralissime Stannir Korvosa assimile méthodiquement nations et tribus au sein de l’Empire d’Asreth, par la force si nécessaire. Rien ne semble résister à l’avancée de cette stratège froide et détachée, épaulée par des machines de guerre magiques.
Parvenue à l’ultime étape de sa route, elle est confrontée à un nouveau continent – un océan de verdure où vivent des nomades qui ne comprennent pas les notions de frontières ou de souveraineté. Elle doit pourtant affirmer l’autorité impériale car, dans le sous-sol de la steppe, se trouvent des ressources indispensables pour Asreth. Mais après une vie de conquête, Korvosa pourrait bien rencontrer la plus grande magie qui soit… et affronter un adversaire inédit : le pacifisme.

L’Auteur

Écrivain, traducteur, musicien, Lionel Davoust a publié une trentaine de nouvelles dont le recueil L’Importance de ton Regard, un roman de fantasy (La Volonté du Dragon), une trilogie fantastique (Léviathan). Il co-dirige également avec Sylvie Miller l’anthologie du festival des Imaginales et tamponne des orques lors de ses séances de dédicaces !

Mon avis

Commençons par apprécier la couverture du livre, signée François Baranger qui, en plus d’être un écrivain de talent (Dominium Mundi) est aussi un excellent illustrateur. Et la qualité de fabrication du livre, comme toujours chez les éditions Critic.

La Route de la Conquête est un recueil de nouvelles, plus ou moins longues, qui se situent à différents moments de l’univers d’Evanégyre. Deux sont inédites (La Route de la Conquête et Le Guerrier au Bord de la Glace) et quatre autres ont donc déjà été publiées, notamment dans des anthologies. Mais je ne les avais pas lues, j’ai donc bien profité des six textes !

Et quels textes ! J’y ai retrouvé ce que j’avais aimé dans La Volonté du Dragon, ce mélange de fantasy et de technologie, utilisé par un empire expansionniste qui veut rallier les différents peuples du monde sous sa bannière ornée d’un aigle. Mais aussi des personnages très bien décrits et intéressants, souvent tourmentés et que l’on a du mal à quitter.

Dans La Route de la Conquête, le texte le plus long qui ouvre et nomme le recueil, nous retrouvons Stannir Korvosa, de nombreuses années après les aventures de La Volonté… Confrontée à un peuple pacifique qui veut continuer à vivre en autarcie, comment pourra-t-elle suivre ses ordres tout en évitant un génocide inutile ? Un récit qui parle de la guerre, mais aussi de sagesse, et de la vieillesse, que ce soit via le peuple rencontré par les soldats de l’empire ou via les yeux de l’aide de camp de Stannir, version plus jeune, idéaliste et belliqueuse d’elle-même. Un récit qui m’a parfois frustré, à l’instar des soldats surarmés dans leurs armures de combat se heurtant à un peuple indifférent, difficilement compréhensible et fermé, mais dont les dernières pages révèlent un twist et de grands moments d’émotion.

Au-delà des Murs suit la difficile thérapie d’un soldat blessé au combat et qui a perdu la mémoire. Mais les soins prodigués par les médecins et psychologues impériaux ne vont pas vraiment aller dans le bon sens… Un récit qui avance par petits pas et mêle en parallèle le retour des souvenirs et les nouvelles résolutions du guerrier blessé. Glaçant, émouvant et impressionnant de maîtrise. Seul bémol : son ordre dans le recueil, qui le fait dévoiler les événements de Bataille pour un Souvenir et atténue à mon avis l’impact de ce récit lié.

La Fin de l’Histoire. Le journal de bord d’une expédition impériale qui s’avance dans la jungle pour annexer un territoire de plus (un récit qui m’a évoqué notamment les conquistadors). Devant l’inéluctabilité de leur destin, le peuple qu’il rencontre a une façon bien particulière de refuser l’assimilation à un tout plus vaste. Une avancée laborieuse et douloureuse en terrain ennemi, et un choc des cultures empli d’incompréhension et de tristesse.

Bataille pour un Souvenir est une nouvelle qui est le pendant à Au-delà des Murs, mais cette fois-ci du côté des Guerriers Mémoires qui résistent à l’envahisseur impérial. Face à la technologie d’Asreth, les armes de ceux-ci paraissent dérisoires, mais c’est sans compter sur leur magie originale, qui leur permet de sacrifier des lambeaux de souvenirs au profit de leurs prouesses guerrières. Là encore, un texte poignant avec un père qui oublie les instants passés avec sa femme et son enfant pour défendre son peuple dans un combat désespéré.

Le Guerrier au Bord de Glace nous propulse (au sens propre^^) dans le futur du monde d’Evanégyre, avec des unités volantes semi-intelligentes inspirées sans doute par les méchas, qui combattent aux côtés de dragons.  Un guerrier blessé cherchera refuge à l’abri de ses ennemis, et nous permettra d’en savoir plus sur lui et sa machine (et cela m’a donné envie de connaître ce futur lointain d’Asreth et sa guerre fratricide).

Quelques Grammes d’Oubli sur la Neige détonne avec le reste du recueil puisque l’empire n’est plus qu’un lointain souvenir, tel un conte que la magie d’une sorcière va permettre à un châtelain de visiter. Un récit doux-amer sur le destin, le passage du temps ou encore l’amour et ses désillusions, mais aussi une plongée dans un futur très lointain d’Asreth où l’empire et ses conquêtes sont devenus des souvenirs intangibles.

Décidément le monde d’Evanégyre gagne à être exploré, ces nouvelles en montrant différentes facettes passionnantes, et l’écriture de Lionel Davoust est un régal. Heureusement, l’auteur ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, puisqu’un roman, Port d’Âmes, paraîtra en août 2015 et nous permettra de retrouver cet univers. C’est peu de dire que j’ai hâte, en attendant je patiente en lisant les davousteries sur le blog de l’auteur ! (et il faut aussi que je lise Léviathan, depuis le temps…)

A lire aussi les avis de : Au Pays des Cave Trolls – BlackwolfBibliocosmeEfelle – Lorhkan – Cédric – Elessar – L’Ours Inculte – …

Une lecture qui participe au Challenge Francofou (a.k.a. je lis de la SFFFFrancophone et c’est de la bonne^^)…

challenge-francofou-2015

et au persistant JLNND !

je lis des nouvelles et novellas
JLNDD #11
Publicités

12 réflexions sur “ La Route de la Conquête – Lionel Davoust ”

  1. La volonté du dragon est en ligne de mire (déjà lu, mais c’est pour me remettre l’univers en mémoire), puis j’attaquerai cette Route de la conquête.
    Content de voir que cet univers a encore beaucoup à offrir !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s