Un Pont sur la brume – Kij Johnson

Un Pont sur la brume de Kij JOHNSONSecond livre que je découvre de la collection Une Heure-Lumière au Bélial, ce Pont sur la Brume est une belle lecture.

Résumé (source éditeur)

Kit Meinem d’Atyar est peut-être le plus doué des architectes de l’Empire. Peut-être… et tant mieux. Car il lui faudra convoquer toutes ses compétences, l’ensemble de son savoir pour mener à bien la plus fabuleuse qui soit, l’œuvre d’une vie: un pont sur le fleuve de brume qui de tout temps a coupé l’Empire en deux. Un ouvrage d’art de quatre cent mètres au-dessus de l’incommensurable, cette brume mortelle, insondable, corrosive et peuplée par les Géants, des créatures indicibles dont on ne sait qu’une chose : leur extrême dangerosité…
Par-delà le pont… l’abîme, et pour Kit une aventure humaine exceptionnelle.

Prix Nebula 2012 « Novella » – Prix Hugo 2012 « Meilleure novella » – Prix Asimov’s 2012

L’Auteure (source éditeur)

Née à Harlan, dans l’Iowa, en 1960, Kij Johnson est l’auteure de deux romans et d’une cinquantaine de nouvelles et novellas. Si aujourd’hui elle partage son temps entre ses activités de romancière et les cours d’écriture qu’elle dispense à l’Université du Kansas, elle fut longtemps éditrice (cher Tor Books, Dark Horse Comics ou TSR, chez qui elle dirigea quantité de modules pour la gamme Advanced Dungeons & Dragons), après avoir été libraire indépendante, éditrice de mots croisés cryptiques, responsable publicitaire pour une radio locale ou encore serveuse dans un strip bar…

Mon avis

Suivant les pas de Kit Meinem, un architecte, nous découvrons une curiosité qui divise l’Empire en deux. Un large fleuve incontournable sur des centaines de lieux se trouve en effet recouvert d’une brume plus que curieuse. Phénomène étrange, voir magique ?, cette brume est en effet opaque et corrosive, et il faut des talents spéciaux pour traverser le fleuve qu’elle recouvre. Car il faut en plus éviter les créatures qui la peuple, comme ces Géants aussi imprévisibles que meurtriers !

Confrontant un architecte, sérieux et appliqué, à un phénomène inexplicable et imprévisible, l’autrice invente en quelques pages un monde qui lorgne à la fois vers la fantasy et vers la révolution industrielle, un mélange de rêve et de rationalité.

La construction du pont, largement détaillée sans pour autant être rébarbative, s’accompagne aussi de changements dans les deux bourgades qui sont de part et d’autre du fleuve. Nouveaux bâtiments, nouveaux besoins et même changements de noms de certains habitants pour s’adapter, parfois dans la douleur et les regrets, à l’avancée de ce progrès qui permettra de réunifier l’Empire. C’est justement sur cet aspect du changement que se focalise le livre, quand Kit l’architecte rencontre et s’éprend de Rasali la navigatrice dont la famille vit (et meurt) de la traversée du fleuve depuis des générations, monnayant son art du convoyage des biens et des personnages. Un art rendu bientôt obsolète par la mission de son amant et l’achèvement du pont, un fait inéluctable qu’il faut bien finir par accepter.

Univers étrange, personnages attachants, récit fantastique empreint de mélancolie qui confronte traditions et progrès, sans être absolument exceptionnel, ce court récit se révèle plaisant et touchant. Et donc fortement recommandable.

Anecdote « amusante », il a gagné le Prix Hugo face – notamment – à … L’Homme qui mit Fin à l’Histoire !

A signaler (décidément !) une très belle couverture signée Aurélien Police.

D’autres avis :  AlbédoLe Bibliocosme (Boudicca) – Blog-o-livre – Le Culte d’Apophis – Just A Word Les Lectures du MakiLorkhan – NébalL’Ours Inculte – …

Publicités

13 réflexions sur « Un Pont sur la brume – Kij Johnson »

  1. Toi aussi tu as apprécié ce roman, quelle surprise ! 🙂
    Trêve de plaisanterie à deux sous, lequel des deux prétendants au Hugo, aurais-tu mis en tête ?
    J’ai déjç donné mon avis pour ma part.

    J'aime

  2. A mon avis, c’est un des grands textes de l’année! Grace à une plume agréable, douce et mélancolique, Kij Johnson arrive à nous transporter avec une histoire simple mais qui aborde de grands thèmes de vie. Ca faisait bien longtemps au je n’avais pas regretté de finir un roman…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s