Le projet Maki – octobre 2020

projet maki lectures nouvelles imaginaire

Lancé par le blog des Lectures du Maki, le projet Maki consiste à lire des nouvelles de SFFF.
Je vise le niveau « Lémur Fauve » (26 textes lus en 2020), voyons mon avancement dans ce billet mensuel consacré intégralement aux Editions du Bélial !

Les Agents de Dreamland – Caitlin R. Kiernan

Les agents de Dreamland de Caitlín R. Kiernan

J’ai beaucoup aimé cette novella, qui fait écho à la nouvelle parue dans les pages du Bifrost 99, je ne peux donc que conseiller cette lovecrafterie moderne (voire future…) au doux parfum de X-Files !

Mon avis

Vigilance – Robert Jackson Bennett

Vigilance de Robert Jackson BENNETT

Toujours chez le Bélial, toujours en Une Heure-Lumière, un pamphlet fustigeant nos sociétés modernes et bien sûr les USA en pleine décadence, rongées par l’argent et la violence.

Mon avis

Rentrer par tes propres moyens – Rich Larson

Se faire implanter la puce contenant la personnalité de votre grand-père en attendant que le corps cloné de celui-ci soit fin prêt ? Une broutille. Tout le monde fait ça de nos jours. C’est ce qui arrive à Elliott, un jeune adolescent… Dans cette nouvelle, issue du recueil La Fabrique des lendemains, à paraître le 29 octobre, Rich Larson conjugue Greg Egan et Ken Liu avec sa propre sensibilité.

Teaser pour un recueil de Rich Larson, considéré comme une révélation, j’ai bien peur de ne pas accrocher – à ce texte tout du moins, moi qui ai parfois/souvent du mal avec Ken Liu duquel on le rapproche !

Retour à n’dau – Kij Johnson

Hors-série Une Heure-Lumière 2020

Le troisième Hors-Série de la collection Une Heure-Lumière, au Bélial’, contient des interviews très intéressantes des traducteurs ayant œuvré sur celle-ci (seulement 3 opus sont francophones !). Et également une nouvelle signée Kij Johnson, dont j’avais apprécié Un pont sur la brume dans ladite collection. Une SF dans un monde à rotation lente, ramené à un stade relativement primitif, un texte dur et âpre, sans concessions. L’héroïne voit sa vie voler en éclat, est malmenée et doit se reconstruire, comprendre voire… pardonner ? Une belle réussite sur un format court.

La bête du loch Doine – Thomas Day

revue bifrost 100 thoms day

Le numéro 100 de la revue Bifrost est consacré à Thomas Day, un auteur que j’ai encore trop peu lu, et j’ai donc logiquement choisi la principale nouvelle qu’il a écrit pour ce numéro. La bête du loch Doine y mêle, de façon subtile, plusieurs thématiques telles que la religion, le racisme, le féminisme, une certaine écologie, dans un univers (pré ?)médiéval-fantastique – avec des personnages à fort caractère. Et bien sûr un dragon, quand même ! Son seul défaut ? Elle serait parfaite comme premier chapitre d’un roman… Reste à écrire celui-ci ! Come on and make my Day !

Projet Maki : 22/26 – retrouvez mes autres lectures au bout de ce clic

10 commentaires sur “Le projet Maki – octobre 2020

Vous pouvez laisser un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.