La Vie de ma PAL – octobre 2020

pile-a-lire

L’automne arrive, les feuilles se mettent à tomber, quid des livres ?

(je rappelle que la Pile A Lire est un organisme symbiotique, qui a une vie autonome et qui exerce un contrôle mental sur l’être humain qui l’alimente)

Ajouts

Après un mois de septembre de goinfritude, la PAL se calme malgré le Mois de l’Imaginaire !

Vers les Etoiles – Mary Robinette Kowal (Denoël Lunes d’Encre)

Vers les étoiles - Mary Robinette Kowal

Résumé

Une femme. Une mission. Sauver le monde.

1952. Une météorite s’écrase au large de Washington, dévastant une grande partie de la côte Est des États-Unis et tuant la plupart des habitants dans un rayon de plusieurs centaines de kilomètres. Par chance, Elma York et son mari, Nathaniel, en congé dans les Poconos, échappent au cataclysme et parviennent à rejoindre une base militaire.
Elma, génie mathématique et pilote pendant la Seconde Guerre mondiale, et Nathaniel, ingénieur spatial, tentent de convaincre les militaires que la météorite n’a pu être dirigée par les Russes. Mais, ce faisant, ils découvrent que la catastrophe va dérégler le climat de manière irréversible et entraîner, à terme, l’extinction de l’humanité.
Seule issue : l’espace. Une coalition internationale lance un programme spatial de grande envergure… inaccessible aux femmes. Elma compte pourtant bien y prendre part et devenir la première Lady Astronaute.

Récit d’une conquête spatiale digne de L’Étoffe des hérosVers les étoiles a reçu les prix les plus prestigieux de la science-fiction : Prix Hugo, Prix Locus, Prix Nebula, Prix Sidewise.

Mon avis

La Prêtresse Guerrière – Victor Fleury (Bragelonne)

La Croisade Éternelle, tome 2 : La prêtresse guerrière

Résumé

La Croisade est désormais perdue dans les terres hostiles des monts Êmal, aux confins de l’Empire. Nisaba se retrouve sans son maître et n’a qu’un désir : retourner à la capitale auprès de son fils Haddon. Hélas, le culte d’Enlê réclame sa mort et la guerre embrase le pays. La jeune femme devenue guerrière doit choisir son camp entre de multiples factions déchirées par les conflits et les trahisons. Cependant, elle ignore que Haddon n’est déjà plus à Ubuk. Devenu l’esclave-lié de l’héritière du trône, l’adolescent a été témoin d’un événement dramatique qui le précipite à son tour sur les routes.

Alors que l’Empire se disloque et que les masques tombent, Nisaba et son fils survivront-ils au fracas des armes ainsi qu’à la colère des dieux ?

Avis à venir

Le Trône d’Ébène – Thomas Day (FolioSF)

le trone d'ebene thomas day

Résumé

«Nous, Zoulous! avons une prophétie. Cette prophétie dit qu’un jour un enfant aux grands pouvoirs naîtra et qu’avec lui s’ouvrira une ère durant laquelle « amazoulou » signifiera terreur et mort pour tous les peuples du pays n’guni et des pays voisins, jusqu’à la mer, au sud, à l’ouest et à l’est, jusqu’aux Montagnes-De-La-Lune, au nord. Nous, Zoulous! avons une prophétie…»
Voici l’histoire de Chaka, roi des Zoulous! Une histoire pleine de magie, de folie et de sang. Celle d’une Afrique où les dieux ont encore tous leurs pouvoirs… une Afrique d’avant l’homme blanc.
Retrouvant la veine épique de La Voie du Sabre, Thomas Day livre avec Le trône d’ébène un grand roman de fantasy historique récompensé par le prix Imaginales 2008.

Avis à venir

Total : + 3 – un petit mois, ouf ! (et comme d’habitue, je ne compte pas le dernier numéro de la revue Bifrost, consacré à Thomas Day et qui m’a incité à enfin acheter le roman ci-dessus)

Lectures du mois

Les agents de Dreamland – Caitlín R. Kiernan (Le Bélial’)

Les agents de Dreamland - Caitlín R. Kiernan

Résumé

Winslow, Arizona. Deux agences du renseignement y ont dépêché leur meilleur élément. Il y a le Signaleur, un homme désabusé, brûlé aux secrets défense d’un nombre d’administrations qu’il ne peut même plus compter. Et il y a Immacolata Sexton, un mythe vivant, une femme à la réputation proprement terrifiante — si elle n’était pas humaine, le Signaleur n’en serait pas plus étonné que cela… Leur mission ? Enquêter sur une secte dont on vient de retrouver les membres à l’état de cadavres horriblement mutilés au cœur du désert. Une femme en a réchappé. Persuadée d’être investie d’une mission sacrée, elle représente peut-être une bombe à retardement pour l’humanité toute entière… Car dans les tréfonds ténébreux du Système solaire, la sonde New Horizons s’approche de Pluton. Or, nul ne sait ce qu’elle va vraiment trouver aux abords de la planète naine…

Mon avis

Vigilance – Robert Jackson Bennett (Le Bélial’)

Vigilance de Robert Jackson BENNETT

Résumé

Trois tireurs armés jusqu’aux dents lâchés dans un « environnement » public aléatoire délimité. Un but : abattre le plus de personnes possible. Une promesse : un énorme paquet de fric pour celui qui quitte les lieux indemne. Si l’une des « cibles » met hors d’état de nuire l’un des tireurs et survit, une part du pactole lui échoit. Des règles simplissimes, et des dizaines de drones qui filment le tout pour le plus grand bonheur de millions de spectateurs hystérisés, d’annonceurs aux anges et de John McDean, producteur et chef d’orchestre de Vigilance, le show TV qui a résolu le problème des tueries de masses aux États-Unis…

Mon avis

Upside Down – Richard Canal (Mnémos)

Upside Down	Richard Canal

Résumé

Au début du XXIe siècle, les dirigeants des GAFAM et autres NATU portaient les rêves d’une humanité enfin débarrassée de la maladie et de la mort. Ils ont réussi. Dans des îlots artificiels en orbite basse, ils jouissent désormais, à chaque instant, des illusions infantiles du bonheur.
Le reste de l’humanité survit tant bien que mal sur une Terre rouillée, épuisée, victime de désastres écologiques à répétition. Son histoire n’est pas la même. Le bonheur lui est définitivement inaccessible.
Dans ce monde fait de béatitude pour les uns et de combats pour les autres, où les IA s’activent en sourdine, certains cherchent à descendre pour retrouver leurs racines quand d’autres veulent monter pour acquérir une part d’éternité.
À travers une star de cinéma oubliée, des dirigeants obnubilés par leur statut social, ou encore un créateur d’un art inconnu, Richard Canal nous plonge au coeur d’un récit croisé où l’intolérable beauté du désastre côtoie la quête d’une humanité perdue.

Abandon. J’ai failli publier un article sur ce livre mais, ayant abandonné après le premier tiers, cela ne m’a pas semblé approprié. Le thème est rebattu (les riches dans des cités volantes en orbite, les pauvres sur une Terre hyper-polluée), les états d’âmes des personnages ne m’ont pas touché (un clone de star de cinéma, un artiste fantasque, un policier-détective accompagné d’un chien évolué), et le style m’a souvent agacé. Pas pour moi, donc, et pas de chronique plus détaillée que ces impressions rapides.

Les Villes Nomades (Intégrale) – James Blish (Mnémos)

Les Villes Nomades - James Blish

Résumé

Par l’ampleur de la vision comme par la richesse des détails, cette oeuvre s’inscrit aux côtés des plus grandes réussites de la science-fiction telles que le cycle de Fondation d’Asimov ou Histoire du futur de Heinlein. Avec un sens profond de l’histoire, de ses révolutions comme de ses tumultes, James Blish peint une vaste et fascinante fresque des sociétés humaines confrontées aux défis du temps et du cosmos.
À l’aube de l’an 2000, un mystérieux Pont se construit dans l’atmosphère tourbillonnante de Jupiter. Ce projet démentiel est le prélude aux deux découvertes majeures qui vont déterminer l’avenir de l’humanité et la propulser vers les étoiles : l’antigravité et les anti-agathiques — des médicaments qui prolongent la vie — permettent aux villes occidentales de quitter la Terre sclérosée dominée par un système totalitaire.
Bientôt, des cités entières partent pour l’espace avec l’espoir de trouver du travail hors du Système solaire. Les villes nomades sillonnent alors les galaxies avec, à leur bord, une population qui remet son destin entre les mains de son maire. C’est lui qui saura guider ces travailleurs itinérants vers une planète capable de leur proposer un job dans leurs cordes !
Au fur et à mesure que se développe ce cycle visionnaire, l’univers s’étend : des amas de villes ont constitué une jungle de cités spatiales ; d’autres se sont tournées vers la piraterie et sont devenues des écumeuses… et parmi elles, New York affronte les dangers de l’espace, guidée par John Amalfi, son maire âgé de plusieurs siècles. Mais jusqu’où faudra-t-il naviguer pour trouver du travail ?…

Mon avis

Une Heure-Lumière – Hors-Série 2020 (Le Bélial)

Hors-série Une Heure-Lumière 2020

Une heure-lumière, c’est la distance que parcourt un photon dans le vide en 3600 secondes, soit plus d’un milliard de kilomètres…
C’est aussi le nom d’une collection réunissant à ce jour vingt-six titres, un espace éditorial inédit, unique, tant par le fond que par la forme, qui ambitionne de faire voyager vite et loin le lecteur.
Une collection qui, en l’espace de quelques années à peine, s’est bâti un statut de référence dans le paysage éditorial hyper-saturé des littératures de genre. Une heure-lumière célèbre les horizons nouveaux ; le Hors-série 2020, troisième du genre, célèbre Une heure-lumière. Avec entre autres un long récit inédit signé Kij Johnson, autrice, dans cette même collection, de l’époustouflant Un pont sur la brume salué par une kyrielle de prix, dont le Hugo, le Nebula et le Grand Prix de l’Imaginaire.
Une heure-lumière… sous une pluie d’étoiles !

Mon avis sur la nouvelle Retour à n’dausur mes lectures de cette collection

Total : – 5 – du court, du long, et un abandon !

Bilan

+ 3 – 5 = – 2 : Malgré le Mois de l’Imaginaire, ma PAL a diminué. Joli, non ?

14 commentaires sur “La Vie de ma PAL – octobre 2020

Ajouter un commentaire

  1. Je suis en plein dans l’intégrale des Villes nomades moi aussi (pour Bifrost), je viens d’entamer le troisième roman (j’ai trouvé le second bien plus intéressant que le premier). Je suis curieux de lire ton avis sur ce cycle. Je lirai aussi évidemment ta critique du Trône d’ébène avec intérêt 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Abandon aussi sur upside down, pas réussi à m’intéresser aux personnages que je trouvais souvent agaçants 😅 ni à rentrer dans le concept. Pas un roman pour moi donc.
    Bravo pour cette baisse de pal !

    J'aime

  3. Moi c’est au mois d’octobre où je me suis goinfrée niveau pal. Oups.
    J’avais vu de bons avis sur Upside down, c’était intrigant. Ton avis est intéressant, ça met en perspective.

    J'aime

Laissez un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :