Star Wars – La Haute République : En pleines ténèbres – Claudia Gray

Le second roman se déroulant dans la Haute République de Star Wars est déjà sorti ! Voici mon avis.

Résumé

(source éditeur)

Longtemps avant le Premier Ordre, l’Empire et même la Menace fantôme… découvrez l’ère de la Haute République, âge d’or pour l’Ordre Jedi et la galaxie .

Tous ceux qui entendent l’appel de l’aventure n’ont pas forcément envie d’y répondre…
Le Padawan Reath Silas rêve de devenir un grand érudit et préfère lire les aventures des autres plutôt que d’en vivre lui-même. Cependant, son maître, la très respectée Jora Malli, a d’autres projets : elle a accepté une affectation sur le Flambeau Stellaire, le tout nouvel avant-poste de la République, situé aux frontières de l’espace connu. En tant que Padawan, Reath se doit de quitter Coruscant pour l’y rejoindre, que cela lui plaise ou non.
Mais suite à un dysfonctionnement de l’hyperespace, le transport qui devait le conduire à son nouveau foyer se retrouve bloqué au milieu de nulle part avec, pour seul refuge, une étrange station spatiale abandonnée. Les secrets qu’elle recèle vont non seulement obliger Reath à affronter son destin, mais pourraient également plonger la galaxie entière dans les ténèbres.

Editeur : Pocket Imaginaire – Traduction : Lucile Galliot et Julien Betan – Date de parution : 22/04/2021 – 448 pages

L’Auteur

(source éditeur)

Après les succès d’ Étoiles perduesLiens du sangMaître & Apprenti et Leia : princesse d’Alderaan, chaque nouvelle publication de Claudia Gray est un petit événement pour les lecteurs de Star Wars… De son vrai nom Amy Vincent, elle a d’abord travaillé en temps qu’avocate, journaliste, disc-jockey et serveuse – ce pour quoi elle n’était pas douée du tout, selon elle. Elle vit actuellement à la Nouvelle Orléans et se consacre aujourd’hui pleinement à l’écriture.

Mon avis

Retour dans l’ère de la Haute République avec ce second roman paru chez Pocket Imaginaire (certes, il y a bien un livre paru dans la Bibliothèque Verte mais j’ai fait l’impasse, contrairement à d’autres…). A noter qu’il y a aussi un comic book qui vient de sortir chez Panini, comme ça il y en a pour tous les goûts et tous les âges. En pleines ténèbres est annoncé comme étant destiné à un public young adult, ce qui m’inquiète toujours un peu puisque je suis loin d’être le public cible, mais globalement cela ne m’a pas vraiment dérangé.

Après la catastrophe qui a touché l’hyper-espace dans La Lumière des Jedi (et qui sert visiblement d’élément fondateur de cette époque, pour le moment), les conséquences touchent tous les voyageurs spatiaux. C’est le cas du jeune padawan Reath Silas, envoyé par sa maîtresse jedi contre son gré en direction de la nouvelle station spatiale du Flambeau Stellaire, et qui se retrouve dans un vaisseau obligé de sortir d’un hyper-espace devenu dangereux. La proximité d’une étoile émettant des flashs de radiations va forcer Reath et ses compagnons (dont deux jedi confirmés et l’équipage hétéroclite du vaisseau), mais aussi d’autres voyageurs connaissant le même sort, à se réfugier dans une station désertée où règne un sinistre secret.

S’il comprend son lot de jeunes gens (le padawan reath a 17 ans et va rencontrer deux jeunes femmes, dont l’une est la fille de la dirigeante d’une organisation de transporteurs spatiaux peu scrupuleux), la vie monacale des Jedi préserve le jeune padawan (et du coup, le lecteur également) d’errements amoureux qui sont souvent au coeur (uh, uh) des romans young adult. En l’occurrence, on reste ici au niveau d’une simple camaraderie et c’est très bien ainsi à mon avis.

Certes, les ficelles sont un peu grosses (la station abandonnée et trouvée par hasard se révélant bien trop intéressante pour plusieurs factions), notamment dans le dernier tiers, et il y a plusieurs chapitres dans le passé qui s’intéressent aux jedi adultes mais apportent peu de choses, mais l’ensemble se lit rapidement et facilement. Le nombre plus resserré de personnages (contrairement à La Lumière des Jedi) facilite le suivi et l’intérêt. J’ai aussi noté quelques passages sur Coruscant et l’Ordre Jedi se situant donc 200 ans avant l’époque connue jusqu’à maintenant, avec quelques changements légers mais peu différenciants par rapport à ce qu’on a l’habitude de voir habituellement (et Yoda est cité encore une fois sans être présent, est-ce que ce sera un running gag ?). Le cocktail d’action, d’aventure et d’humour est aussi bien dosé (mention spéciale au copilote du vaisseau), même si je déplore une fois encore des vilains bien peu mémorables. Il y a même quelques interrogations sur les différents chemins de suivre la Force et les consignes de l’Ordre, ou encore d’écouter sa raison et de suivre les lois même s’il nous en coûte personnellement, qui s’adressent sans doute plus ou moins subliminalement au public ciblé par le roman.

Quoiqu’il en soit, En pleines ténèbres se révèle finalement plus convaincant que La Lumière des Jedi, qui avait certes la mission un peu ingrate de planter rapidement le décor de cette nouvelle ère et de présenter une catastrophe dont les répercussions sont explorées dans d’autres œuvres.

D’autres avis

L’Imaginarium Electrique – …

Vidéo : sur ma chaîne Youtube

2 commentaires sur “Star Wars – La Haute République : En pleines ténèbres – Claudia Gray

Ajouter un commentaire

Laissez un commentaire...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :